La vivisection fait avancer la médecine.

Il a été prouvé depuis de très nombreuses années que la biologie humaine est trop différente de celles des autres animaux pour que les résultats puissent être fiables de quelque façon que ce soit.

 

Je vais prendre l’exemple des rats, l’animal qu’on retrouve le plus souvent dans ces laboratoires.

L’humain partage 90% de ses gènes avec le rat, mais 90% de gènes partagés entre deux espèces ne signifie pas que les espèces sont identiques, de plus maintenant on sait que le génome de l’humain est aussi bien plus grand, comprenant 150 millions de paires de bases en plus que chez le rat. Comment peut-on supposer un instant que quoi que ce soit agira de la même façon pour deux espèces aussi différentes ? Si vous pensez que nous sommes très proche du rat malgré tout, je vous invite à regarder dans un miroir, vous risquez d’être surpris de ce que vous allez observer. Je pense que vous comprendrez mieux à quel point 10% de différences peuvent influencer le tout. Et pourquoi aucune étude basée sur des rats n’a la moindre importance pour l’humain. Si on veut savoir ce qui fonctionne ou non chez l’humain, et bien il faut regarder chez l’humain !

Aujourd’hui, l’évolution de la technologie permet de faire des tests, directement sur des cellules, qui eux ont une fiabilité, car c’est valable pour la biologie humaine. Ensuite, il est possible de tester sur des groupes de cellules, ainsi de suite. C’est au final infiniment plus fiable et cela montre une fois de plus que l’expérimentation animale n’a plus aucune raison d’être.

Continuer à promouvoir la vivisection aujourd’hui, sans parler de la condition animale, c’est faire courir de graves risques aux humains qui vont utiliser ces produits ensuite. Les ‘médicaments’ retirés du marché car trop dangereux et mortels, ils avaient été testés avec succès sur les animaux… Quelle utilité alors ?