Ils sont tués humainement aujourd’hui, ils sont assommés avant !

Déjà, tirer un projectile en acier dans la tête d’un autre être vivant peut difficilement être appelé un acte « humain ».

Que diriez-vous si quelqu’un arrivait et vous tire dessus contre votre volonté ? Vous lui direz « merci d’avoir été humain envers moi » ?

C’est étrange comme formulation « cela a été fait humainement alors c’est acceptable ». Si quelqu’un vient chez vous demain et vous dit « Bonjour, je suis ici pour vous violer humainement, je vous prie de bien vouloir m’en excuser », vous allez être ravis ? Vous allez le remercier ? Vous allez vous vanter auprès de vos amis comme quoi c’est génial, vous avez été violés humainement ?!

Un acte horrible reste un acte horrible, peu importe comment on le qualifie, il n’est pas possible d’appeler cela « humain ».

En plus souvent, comme ce qu’on peut observer dans l’ensemble des vidéos prises dans les abattoirs, ils reprennent conscience ou ne l’ont pas perdue du tout pendant tout leur parcours. Et ils sont parfaitement conscients au moment où ils se font saigner, pendus par une patte, et se débattent jusqu’à la fin…

C’est très dur à regarder il est vrai, mais si vous posez la question, il ne faut pas avoir peur de la réponse qu’on peut y trouver. La réalité dans ce domaine est horrible et cruelle, l’ignorer en disant que c’est trop dur à regarder, c’est continuer de participer à cela, à en être la cause, à demander à quelqu’un d’autre de le faire pour vous. C’est être complice.