Quelques dangers du système médical conventionnel, la nutrition.

Souvent, on vient me dire que ce que j’écris, c’est bien beau, mais on ne peut pas y faire grand chose. Du moins pour ceux qui n’ont pas envie d’en parler autour d’eux, qui prennent l’information, qui la gardent précieusement. Surtout ne pas montrer aux autres que nous sommes un peu plus ouvert d’esprit qu’eux, surtout ne pas prendre le ‘risque’ de passer pour un hurluberlu.

Vous imaginez, quelle honte ! Il pense par lui-même, il faut l’endoctriner au plus vite, saisissez-le !!!

Je me moque un peu, mais c’est pour montrer que nous n’en sommes pas encore là et qu’entre autre, Internet permet de pouvoir s'exprimer librement. Et si jamais un « mouton de panurge » vient nous réprimander parce que nous ‘osons’ nous poser des questions sur le monde qui nous entoure et qu'on ne se contente pas d'obéir et de servir le système, qu’est-ce que cela peut faire ? Vous le connaissez ce « mouton » ? Généralement non. Après, j’avoue que d’en parler en dehors d’Internet, ce n’est pas forcément évident. (Je m’excuse auprès des moutons — les animaux — pour l’insulte spéciste.)

Alors, je précise comme d’habitude qu’il ne faut pas écouter bêtement ce que j’avance. Posez-vous des questions, réfléchissez aux conséquences. C’est vous qui êtes maîtres de vos vies, de votre santé, n’abandonnez pas ce droit. Que ce soient des sites ‘médicaux’, ce qu’on vous impose dans la vie ou ce que j’écris, il faut écouter avec le recul nécessaire pour pouvoir ensuite en tirer nos propres conclusions.

Nous allons parler de médecine et d’alimentation. Cela va faire suite aux autres articles sur la médecine.

Je pense que ce serait intéressant de commencer par certains grands dangers de la ‘médecine’, puis nous poursuivrons sur l’alimentation, les dangers et ce qu’il faut faire pour éviter de sombrer dans un tel système. En somme, ce qui semble être le plus sain et ce qui semble procurer le meilleur état de santé. A partir de là, vous pourrez vous faire votre propre idée et vos propres choix.

 

Quelques dangers du système médical.

Pourquoi ai-je choisi de commencer par les plus grands dangers, c’est assez simple. Si vous faites des efforts considérables pour votre alimentation, qui je le rappelle est la source de votre santé, mais qu’à coté de cela, vous subissez des choses qui détruisent votre corps, alors les effets d’une bonne alimentation seront plus que limités, voire inexistants. C’est un tout, comme nous allons le voir, si nous voulons vivre en bonne santé, il faut faire des efforts, cela ne se fait pas en claquant des doigts. Nous y reviendrons en seconde partie.

Alors, quels sont ces grands dangers dont je veux vous parler ? La liste ne sera bien évidemment pas exhaustive, je la complèterais au fur et à mesure des articles.

Ce sont les boites pharmaceutiques, appelées « Big Pharma », vous aurez compris le lien avec 1984 de George Orwell. Pourquoi est-ce le plus grand danger pour votre santé ?

Si nous prenons une très grande ville et qu’une attaque nucléaire terroriste (ou pas — comprendre opération false flag) s’y produit, qu’il y a des centaines de milliers de victimes, nous serions toujours très loin du bilan de « Big Pharma »… Chaque année, ce sont des centaines de milliers de personnes qu’elle tue dans le monde ! Plus de cent mille personnes meurent chaque année aux Etats-Unis des suites d’effet dits ‘secondaires’ de médicaments. C’est la troisième cause de mortalité dans les pays dits ‘développés’. La première cause étant généralement les cancers. Encore aux Etats-Unis où j'ai les chiffres, le nombre de morts causées par des médecins est d'environ 790000 par an !
Je rappelle au passage qu'en France, nous avons un plus fort taux de mortalité qu'aux Etats-Unis. Il ne faut pas se demander pourquoi et dire merci à notre beau système médical que nous utilisons tant en France, mais continuez d'ingurgiter des 'médicaments' à longueur de journée. (Je rappelle que la France est le premier pays consommateur de 'médicaments'…)

Saviez-vous par exemple que lorsqu’un 'médicament' est breveté par une boite pharmaceutique, ils disposent de vingt ans, puis ce 'médicament' devient générique. A partir de ce moment, il est vendu à un prix à peine supérieur à celui de fabrication. Pour prendre des exemples plus concrets, le cas du zocor, un 'médicament' pour le cholestérol, développé par Merck. Lorsqu’il est devenu générique, les revenus de Merck ont baissé de 82% pour ce 'médicament' !

Il se trouve qu’actuellement, il y a beaucoup de 'médicaments' sur le point de passer en générique en 2012 dont lipitor, le « best-seller » des 'médicaments' dans l’histoire, il a rapporté treize milliards de dollars à Pfizer rien qu’en 2006.

On comprend mieux pourquoi ils veulent en vendre à tout le monde. J’ai appris il y a peu de temps qu’ils voulaient donner des 'médicaments' pour le cholestérol (statin) aux enfants à partir de 8 ans aussi !

Ils sont prêts à tout faire pour faire plus d’argent…

Vous allez me dire, mais il faut bien donner quelque chose à ces enfants qui, dès l’âge de huit ans, ont un taux de cholestérol anormal !

La réponse est qu’il faut simplement changer ce qu’ils ont dans leur assiette. Le cholestérol n’est pas une maladie, c’est une pure invention de Big Pharma pour faire de l’argent. Pour vendre un 'médicament' à un maximum possible de « clients » et quoi de mieux que quelque chose que tout le monde a naturellement ? ([Note de 2013 : Le cholestérol étant une molécule vitale et nécessaire au bon fonctionnement du corps. Le « mauvais » cholestérol provient d’une alimentation inadaptée à l’être humain, une alimentation omnivore. J’en parlerai plus en détail dans d’autres articles, à propos du végétalisme/véganisme entre autre.])

 

Prenons l’exemple des antidépresseurs. Généralement, tout le monde connait une personne qui en a pris ou qui en prend. On vous le vend en vous disant que cela vous aidera à mieux vous sentir dans votre peau, que cela va produire une réaction chimique dans votre cerveau qui va améliorer votre impression de bien être. (Je simplifie, c'est volontaire.)

Maintenant, si je vous dis qu’il existe un 'médicament' qui, pendant la nuit sans rien faire, peut vous faire prendre du poids, vous l’achèteriez ?

Nous parlons de 10 à 40 kg par an, sans rien manger en plus, sans produire aucun effort, juste en prenant une pilule vous prendriez entre 10 et 40 kg dans l’année pendant votre sommeil.

Je ne crois pas que cela se vendrait bien, et vous ?

Et bien figurez-vous, c’est ce que font les antidépresseurs. Sans parler des cas de grosses dépressions (il faudrait un article à part entière pour parler de chaque chose…), les gens en prenent souvent parce qu’ils sont mal dans leur peau, c’est une émotion qui est passagère souvent liée à une mauvaise alimentation (ou déficience en vitamine D, manque de soleil : la déprime hivernale observée dans la plupart des pays d'Europe et d'Amérique du nord est liée à cette déficience). Par contre, prenez des antidépresseurs et quand vous aurez pris 20-30-40 kg sans rien faire de plus par rapport à avant, là vous aurez une meilleure raison d’être déprimé j’imagine ! (C'est en général désespérant de prendre du poids sans rien changer, je me trompe ?)

Avec tous les problèmes liés avec la prise de poids : cholestérol ([Note de 2013 : sauf pour les végétaliens et les vegans]), diabète, etc..

Et là, qui est le grand gagnant ? Big Pharma qui va vous vendre des 'médicaments' pour le cholestérol, pour le diabète, pour le sommeil car en général, on dort mal en plus. Tout en continuant de prendre les antidépresseurs bien entendu car ils ne soignent pas de la dépression. C'est simplement une drogue qui modifie la chimie du cerveau, et qui a aussi pour effet secondaire de grandement ralentir la personne qui en prend. (Quand on sait que la plupart des accrochages sur la route sont liés à la prise de tels psychotropes car le temps de réaction est grandement allongé… Vous l'aurez compris, mieux vaut éviter de conduire quand on consomme de tels 'médicaments', du moins si l'on ne souhaite pas être un danger public pour les autres.)

 

Pour rester dans le domaine des maladies inventées de toutes pièces par Big Pharma, l’ADHD, appelée hyperactivité.

Tout le monde connait cette 'maladie' qui touche de plus en plus d’enfants. De quoi s’agit-il ?

L’enfant a du mal à se concentrer, à réussir à suivre tout ce qu’il se passe, il y a plein d’informations autour de lui, mais il n’arrive plus à suivre le rythme. On remarque que ces enfants ont un retard du développement du cerveau. Chez un enfant normal, le développement se termine à l’âge de sept ans, pour l’hyperactif vers dix ans. Il y a trois ans d’écart.

Alors que font les médecins ? Ils leur donnent de la ritaline ! La ritaline est une drogue qu'on pourrait trouver 'dans la rue' : ce sont des amphétamines… Donc ils ont l’impression de planer, de voir tout au ralenti, ainsi forcément ils se calment ces pauvres enfants… peu étonnant.

Mais comme cela sort de chez Big Pharma, c’est autorisé ! Et nous gavons les enfants avec ça. Et cela peut porter le nom de 'médicament'. (Vous avez compris maintenant pourquoi je mettais toujours des apostrophes autour de médicament. Selon la définition un médicament est un produit qui va guérir une personne. Or, ceux proposés par Big Pharma ne soignent jamais les 'malades'. Ils maintiennent la condition, cachent les symptômes, mais ils ne soignent pas. Il faut en prendre à vie nous disent-ils ! En ce sens, ils ne répondent pas à la définition de médicaments, ce sont purement et simplement des drogues légales.)

Pour la Ritaline, qu’est-ce que cela provoque comme effets en dehors de ceux bien connus de la drogue ?

Cela stoppe le développement du cerveau. Cela a été prouvé que parmi les enfants 'hyperactifs', ceux qui prenaient de la ritaline avaient leur cerveau qui arrêtait de se développer. Je vous laisse imaginer la génération d’enfants que cela va produire…

 

Non content d’eux, Big Pharma veut agrandir le nombre de clients pour la ritaline. Soit, inventons l’hyperactivité adulte !

Oui, vous m’avez bien lu, l’hyperactivité adulte !

Il y a une anecdote d’une femme passant sur une radio américaine, elle venait d’être diagnostiquée avec l’ADHD (je viendrais après aux conditions de diagnostique chez l'adulte, c'est assez cocasse).

Cette femme était donc interviewée avec un médecin à l’antenne, elle lui demande ce que cela signifie qu’elle soit hyperactive à son âge. — Elle avait la trentaine au moins. — Le médecin a répondu dans la foulée qu’ils ne savaient pas trop encore, que tous les chercheurs n’étaient pas en accord, mais selon lui que son cerveau pourrait très bien être en retard dans son développement !!!

Et ce médecin continue de pratiquer aujourd’hui !

J’ai volontairement parlé plus tôt de l’âge de fin de développement du cerveau, pour être sûr que tout le monde comprenne. Je le répète au cas où : le cerveau des enfants hyperactifs qui finit de se développer en retard ne se développera plus après 10 ans !

Et ce médecin va dire à une femme de plus de trente ans que son cerveau peut être en retard actuellement dans son développement ?! (Certaines choses me dépassent…)

 

Maintenant, regardons la façon dont est diagnostiquée cette ‘maladie’, vous n’êtes pas au bout de vos surprises…

L’organisation mondiale de la santé a distribué un test. Oui, un test écrit pour diagnostiquer les adultes… Vous le trouverez sur le site doctissimo qui n’en manque pas une pour cirer les pompes de Big Pharma.

Pour vous montrer à quoi ressemble ce test, je prends une question au hasard :

« Est-ce que vous avez besoin de tripoter quelque chose ou de remuer vos pieds ou vos mains lorsque vous restez assis longtemps ? »

Nous ne devrions pas en rire, mais quand même, là c’est hilarant !

Avec ce genre de question, ils sont sûrs qu’au moins la moitié des adultes seront diagnostiqués avec l’ADHD…

[Note de 2013 : Le « père » de l'ADHD, Leon Eisenberg, est décédé et dans sa dernière interview a fait des déclarations qui auraient du avoir un impact énorme, mais là encore la censure a eu lieu. Voici ce qu'il a déclaré :

« L'ADHD est un parfait exemple d'une maladie fictive ».

En fait, il a passé sa vie à vivre des recettes de son invention, qui n'a jamais été prouvée, et c'est seulement sans doute pour se donner bonne conscience qu'avant sa mort, il a avoué que c'était fictif. Seulement, malgré cette déclaration, l'ADHD fait toujours partie de la « bible » des psy, le DSM (dans sa version IV actuellement — cela méritera un article j'imagine tellement c'est ahurissant ce qu'on peut trouver dans ce document officiel). Aujourd'hui, des millions d'enfants sont drogués sans raison car ils ont été « diagnostiqués », à tort puisque la maladie n'existe pas et n'a jamais été prouvée…

Cela me fait penser au retard du développement du cerveau observé, certains se demanderont peut-être alors ce qu'il en est, du moins pourquoi certains enfants présentent un retard du développement du cerveau, la réponse est simple : la nourriture ! Notre cerveau, tout comme notre corps est construit à partir de ce que nous mangeons. Si nous le nourrissons convenablement, alors il n'y aura pas de problème, si nous ne lui donnons que de la 'malbouffe', alors évidemment, on pourra observer des choses de ce genre… J'arrête la parenthèse ici sur la nutrition, j'en parle plus loin dans cet article.]

 

Un exemple de meurtre prémédité par le système médical.

Passons à un autre sujet extrêmement grave. Cette fois, nous allons parler de cancer. Alors comme le diabète, l’asthme etc., on nous dit que c’est incurable, qu’il n’existe que des moyens qui permettent soit-disant de rallonger un peu l’espérance de vie. Ces moyens sont tout un tas de médicaments/opérations qui rapportent une quantité folle d’argent à Big Pharma bien entendu.

Nous allons prendre un cas assez répandu qui me met hors de moi. Pour décrire ce qu’il se passe, je vais prendre un patient exemple que nous allons suivre tout au long de sa vie au sujet d’un cancer.

Nous avons donc une femme d’une trentaine d’années qui va très régulièrement faire des mammographies pour détecter au plus tôt la possibilité d’un cancer des seins. On lui a dit que plus elle y allait tôt et le plus souvent possible, mieux c’était, donc elle s’exécute, pensant qu'elle n'a pas le choix.

Maintenant, cette femme qui était en bonne santé va donc se faire irradier régulièrement pour détecter une trace de tumeur. (Une mammographie émet des radiations qui vont endommager l’ADN…). On ne peut les détecter que lorsque cela a déjà pris de grandes proportions. Ainsi les cellules de cette femme vont se faire petit à petit détruire par ces tests.

Jusqu’au jour où le médecin va lui annoncer qu’elle a vraiment bien fait de faire si tôt et si souvent des tests ! Il a repéré une sorte de tumeur. Vous commencez à comprendre déjà l’entourloupe, c’est ce même médecin qui lui a provoqué cette tumeur et il se félicite de lui avoir fait passer autant de tests !

Elle va maintenant devoir subir la chimiothérapie, il n’y a pas d’autres solutions selon eux à ce stade et l'oncologue va terroriser cette jeune femme pour l'amener à accepter la chimio sans avoir de choix.

Et là commence le début de la fin si je puis dire. On va l’intoxiquer (la chimiothérapie est si toxique que même les pharmaciens qui en manipulent développent des cancers à cause de cela !), dans le meilleur des cas arriver à détruire 50% de la tumeur. Alors comment est constituée une tumeur cancéreuse ?

En simplifiant, on va dire qu’il y a des cellules peu actives, peu dangereuses, assez peu résistantes et à coté de cela, il y a les cellules agressives (stem cells). Lorsqu’elle va subir une chimio, une partie est détruite, les cellules faibles, celles qui sont les moins nocives. Il suffit d’une seule stem cell pour recréer la tumeur entièrement… Dans sa conception même, cela ne peut fonctionner. Après, on lui dit que si elle fait des radiations, cela pourra lui faire gagner quelques années. Soit, elle est tellement désespérée maintenant que la chimio n'a pas fonctionné, elle tente le tout pour le tout.

Nous y allons pour les radiations qui vont continuer le travail de la chimio. Tous ses organes internes sont maintenant endommagés. Elle a le cancer du foie qui se déclare, son corps ne supporte plus tous les produits toxiques qu’on lui injecte. On lui refait des radiations, maintenant ses reins lâchent. Et puis après trois fois des radiations, aujourd’hui elle a le cancer des os, on lui fait reprendre de la chimio. Elle a fait trois radiation, à de nombreuses reprises a pris de la chimio, son corps a été complètement détruit par le système médical qui aurait du la soigner.

Vous croyez que ce que je viens de raconter est de la pure fiction ? Et bien, c’est ce qui est arrivé à une personne que j’ai connu. Aujourd’hui, ils lui font encore de la chimio. Ce n’est malheureusement pas un cas unique, il y a des milliers de personnes qui subissent cela.

[Note de 2013 : cette femme est morte depuis plusieurs années maintenant à cause de tout cela… alors qu’au début elle avait seulement un cancer du sein bénin.]

 

Quel est l’intérêt de soigner un cancer pour Big Pharma ? Aucun. Cela ne rapporte pas d’argent de guérir définitivement une personne.

Par contre, si on provoque plein de cancers, alors on s’en fait un client à vie ! C’est le cas de le dire puisqu’on va faire ingurgiter tout un tas de 'médicaments', pratiquer un tas d’opérations jusqu’à ce que la personne en décède. A ce niveau, l’espérance de vie dépend de la résistance de la personne… (et de son style de vie pendant qu'elle suit ces 'traitements'.)

Notre système médical est exactement le même qu’il y a plusieurs siècles lorsqu’on saignait les gens en leur disant que cela allait les soigner. C’est exactement la même chose aujourd’hui.

On tue les gens en disant qu’on les soigne… Si jamais l’humanité survie à cette période, alors les générations futures diront de nous que nous étions les plus grands malades que l’histoire ait connu. Irradier des personnes, détruire tous les organes en croyant que cela va les soigner, il faut vraiment être stupide !

 

[Ajout de 2013 : Vous avez peut-être entendu l'histoire avec Angelina Jolie ? Encore une affaire où son médecin l'a terrorisé par rapport à un gène qu'elle possède (BRCA1). Ils lui ont dit qu'elle avait 87% de chances d'avoir le cancer et du coup elle a accepté de se faire mutiler : on retire les organes où le cancer pourrait se développer, cela résoudra tous les problèmes, n'est-ce pas ?

Selon la médecine conventionnelle, contre le cancer, il existe seulement trois choix : chimio, rayons, chirurgie. Les trois procédures extrêmement dangereuses et couteuses. Toutes les autres solutions contre le cancer sont cachées. Ils empêchent ainsi à leurs victimes de pouvoir faire le moindre choix informé. Ils leur disent qu'elles sont condamnées à avoir le cancer et que seules ces procédures pourraient les 'sauver' et qu'il n'y a rien d'autre à faire. A noter que la médecine est toujours très forte pour exploiter les femmes aujourd'hui encore, mais ils ont plus de mal à imposer aux hommes de se faire retirer les testicules… Le sexisme n'a pas encore été éliminé visiblement.]

 

De plus, on nous raconte que nous faisons des progrès, vous savez comment ils ont fait pour prouver que leurs traitements fonctionnent ? Ils ont simplement changé la façon dont ils font leurs statistiques.

Déjà, ils ont changé la signification de « guérit », une personne qui est en vie cinq ans après avoir été diagnostiquée est guérie ! La personne peut mourir le lendemain des cinq ans, elle ne sera pas comptabilisée dans cette statistique, elle sera comptée comme ayant survécu au cancer et donc que le traitement à base de chimio/rayons/chirurgie aura été un succès, même si elle en est morte ensuite.

Aussi, ils ne prennent pas en compte certains groupes de personnes et carrément certains types de cancer (comme celui des poumons).

Ensuite, ils ajoutent des types de cancer comme celui de la peau, facilement guérissable, non menaçant pour notre vie. (Retenez cela au passage, je vais y revenir plus loin.) Aussi, le DCIS (Ductal carcinoma in situ) qui est à l’origine de 30% des cancers du sein et qui est très facilement curable (dans 99% des cas). Il faut les retirer pour avoir une meilleure idée du taux de survie dans les autres cas de cancer du sein… Il ne faut pas tout mélanger.

On peut aussi ajouter qu’ils suppriment les patients qui sont morts pendant leurs ‘traitements’. (Et ce à n’importe quel moment du traitement.)

Et enfin en ajustant les nombres par rapport aux personnes qui seraient mortes dans tous les cas dans les cinq années. (Accident de voiture, arrêt cardiaque etc.)

(Source pour les méthodes de statistique : Tanya Harter Pierce "Outsmart Your Cancer")

 

On ne le dira jamais assez, ne jamais se fier aux chiffres donnés par ceux qui ont un intérêt à les donner. Ils seront toujours manipulés.

Regardons maintenant ce que nous pouvons faire pour éviter ce système.

 

L’alimentation, hygiène de vie.

Nous arrivons ainsi à la partie sur l’alimentation, la nutrition. Que faut-il donc faire pour éviter ce dont j’ai parlé en première partie ?

Je préviens à l’avance que ce que je vais avancer maintenant va à l’encontre de tout ce qu’on veut que vous croyiez, du moins de ce que la tradition nous apprend, de notre culture (surtout en France, le pays de la « bonne bouffe » et de ce que disent la plupart des médecins — qui ont seulement quelques heures de nutritions durant leur cursus et donc qui n'en savent pas plus que vous au final… et ils en savent beaucoup moins que tous ceux qui se donnent la peine de se poser des questions, de faire des recherches sur le sujet). Si vous préférez vivre avec des oeillières, je vous suggère vivement d’arrêter cette lecture et de retourner écouter la télévision et les journaux, garants de la pensée globalement admise, la pensée unique. Pour les autres, si vous avez envie de réfléchir par vous même, d'avoir plus de choix, je vous souhaite une bonne lecture, n’hésitez surtout pas à aller vérifier ce que j’avance. Je pense qu’il est bon de préciser que je pratique ce que je vais énoncer.

Il faut bien comprendre que c’est un tout. N’espérez pas réparer les dommages faits à vos poumons en changeant votre alimentation si vous fumez par exemple. Il faut réfléchir à ce que nous faisons à notre corps.

Je vais commencer par le plus important. Vous l’avez tous remarqué, on nous bassine sans arrêt avec les dangers du soleil, qu’on risque un cancer de la peau si on ne se protège pas — sous entendu, si nous n’achetons pas leurs crèmes solaires.

Il est bon de préciser que parmi les crèmes solaires que vous trouvez dans les marchés, plus de 80% ne protègent pas des UV et en plus contiennent des produits très toxiques pour votre corps. (Il faudra sans doute que j'écrive un article en listant toutes les substances à éviter dans les produits cosmétiques.)

 

J’ouvre une parenthèse.

Certains vont se demander comment notre corps peut être intoxiqué par une crème qu’on met sur notre peau. Vous saviez que notre peau justement est l’organe le plus grand de notre corps ? Tout ce que nous déposons sur notre peau pénètre dans notre corps et rejoins les flux sanguins. Puis le sang se dirige jusqu’au foie où les substances toxiques seront traitées. Ce que vous devez comprendre par là, c’est que si vous mettez quelque chose sur votre peau, cela revient grossièrement au même que si vous le mangiez (d'où le fait que les pharmaciens qui manipulent la chimiothérapie développent ensuite des cancers). C’est une première chose à laquelle nous devons faire attention, il ne faut pas mettre quelque chose qu’on ne mangerait pas sur notre peau. Si vous voulez le mettre, mangez le, cela revient presque au même pour votre foie. C’est en cela que tous les produits contenant du parfum (fragrance) sont dangereux pour votre corps. De plus ce sont des produits cancérigènes !

J’ai été dans une grande surface dans l’unique but de regarder les proportions de produits toxiques pour des produits sains pour la rédaction de cet article. Quelle a été ma surprise… en ne trouvant aucun produit (de beauté/nettoyage) ne contenant pas de substances cancérigènes ! Je dis nettoyage, car la lessive contient des substances chimiques toxiques que la peau va absorber pendant que vous portez vos habits. C’est une véritable quête qu’il faut mener pour trouver des produits non toxiques. [Note de 2013 : Comme alternative pour la lessive, il existe les noix de lavage. A titre personnel, cela fait des années que je n’utilise que ça, je n’ai jamais eu un problème.]

 

Fermons la parenthèse et revenons au soleil. J’ai remarqué que beaucoup de gens ne savent pas de quoi il s’agit lorsque nous parlons de vitamine D. En fait, lors que nous sommes sous les rayons du soleil — directement dessous, une simple vitre empêche le processus — la peau va fabriquer de la vitamine D. Comme c’est un processus naturel, ne vous en faites pas, vous ne pouvez pas avoir d’overdose. Dès que les stocks de vitamine D sont faits, le surplus est simplement brulé par l'organisme.

En habitant en France, pour une personne à la peau blanche, il faut compter entre dix et quinze minute d’exposition tous les deux ou trois jours (au moins les bras à l’air). (Pour les personnes qui ont une forte pigmentation de la peau — ceux qui ont la peau noire — comptez 2 heures… en France toujours.)

En Hiver par contre, l’inclinaison des rayons du soleil à nos latitudes est telle que la peau ne va plus produire de vitamine D. (Seule solution, la supplémentation si on ne veut pas être déficient. Personnellement, l'idée de manger du foie de poisson est impensable — c'est ce que prescrivent les médecins, du foie de morue — Mais heureusement il existe par exemple celle de « Nature’s plus », une des seules vitamine D3 végétale qui existe, à base de champignons, aucun point négatif à en consommer. Le seuil de toxicité pour la D3 est extrêmement élevé, durant des études même au delà de 50k ui par jour, il n'a été relevé aucun effet néfaste. Par contre la D2 n'est pas adaptée, moins assimilable que la D3 et on observe des signes de toxicité dès 10-15k ui par jour… Donc toujours préférer de la D3. Les recommandations officielles sont complètement à côté de la plaque, il en faut en réalité entre 5 et 10k ui par jour. Et non pas 200-400 ui… ce qui assure d'être déficient en hiver avec si peu.)

Un petit détail, une crème solaire, même d’indice minimum, empêche presque totalement le processus de fabrication de vitamine D, c’est de l’ordre de 95% en moins…

Nous pouvons nous demander pourquoi ils ne veulent pas que nous nous exposions au soleil ou que si nous décidons de le faire, qu’ils nous vendent des crèmes solaires qui empêchent le processus de fabrication de vitamine D. Mais donc, quels sont les bienfaits de la vitamine D ?

C’est sans aucun doute la 'vitamine' la plus importante. A elle seule, elle protège de 4 cancers sur cinq ! C’est-à-dire que si vous vous exposez régulièrement au soleil pendant quelques minutes comme je l’ai dit avant, vous diminuez le risque d’avoir un cancer de presque 80% ! (Vous allez vite comprendre qu’on peut réduire le risque d’avoir un cancer presque au néant, mais il faut garder en tête qu’un cancer n’est pas incurable contrairement à ce qu’ils nous disent — il existe des exceptions évidemment, comme le cas d’un accident dans une centrale nucléaire ou quelque chose de ce type qui condamne vraiment avec certitude une personne. Et puis ensuite pour ceux qui suivent déjà des 'traitements' de la médecine conventionelle, cela va dépendre des dégâts déjà causés par tout cela. Chaque personne est différente, chaque personne a un style de vie différent, un passé différent. Je généralise ici, mais ça reste quelque chose de compliqué où il faut faire beaucoup de recherches dans chaque cas pour savoir quelles sont les alternatives disponibles qui conviendront le mieux. Ce n'est jamais une mince affaire. C'est pourquoi je parle davantage de prévention, car là on peut généraliser et les conseils seront valables pour l'immense majorité des gens !)

La vitamine D est responsable de l’assimilation du calcium. Ceux qui prennent beaucoup de calcium mais qui ne vont pas au soleil, n’espérez pas que le calcium ait un quelconque effet. C’est pour cela que certains médecins vont prescrire de la vitamine D en même temps que du calcium.

Vous l’avez donc compris, votre santé osseuse dépend aussi de la vitamine D.

A cela, il faut aussi ajouter le fait que la vitamine D réduit la déprime. Si vous vous demandiez pourquoi vous vous sentez si bien au soleil, la réponse est là. Votre corps sait ce qu’il fait et chaque chose a une raison d’être, rien n'est fait au hasard dans la nature. (Seul l'humain a la prétention de se croire plus intelligent qu'un système qui fonctionne semble-t-il depuis des milliards d'années… De mon point de vue, nous sommes encore très loin de tout comprendre. Alors prétendre pouvoir tout modifier alors qu'on ne comprend pas tout, cela semble assez inconscient.)

Maintenant, parlons de la situation actuelle. On peut dire qu’il y a au moins une personne sur deux qui est en déficience de vitamine D et l’hiver plus de 80% de la population. Les stocks de vitamine D faits pendant l’été tiennent environ 3-4 mois.

Les personnes qui doivent vraiment faire le plus attention sont les femmes enceintes. En effet, si la mère est en déficience de vitamine D, alors son enfant naitra avec une déficience en vitamine D qui sera difficile à combler. De plus, il faut savoir que lorsqu’une femme est enceinte, la pigmentation de sa peau se renforce, ainsi il lui faut une exposition plus longue qu’auparavant pour faire le même stock de vitamine D.

C’est pour cela que la population noire est bien plus touchée par le rachitisme. C’est une maladie osseuse liée à une déficience de vitamine D.

 

J’espère que vous n’avez pas oublié l’article précédent qui parlait de l’eau. Ce sont les deux éléments les plus importants de votre alimentation. Une déficience de l’un des deux provoque tout un tas de symptômes, que Big Pharma appelle maladies pour vendre des 'médicaments' inutiles.

 

Avec tout ce que nous entendons sur les vitamines, je crois qu’il serait bon d’en parler et en particulier des antioxydants.

Dans un premier temps, parlons de la façon dont ont été testées les vitamines. En ce moment [en 2009 donc] vous avez tous entendu je suppose les résultats d’études montrant que les vitamines étaient mauvaises pour la santé. Vous vous en doutez, c’est un ramassis de sornettes !

Alors, comment ont-ils procédé pour parvenir à de telles conclusions ?

C’est simple, ils ont pris 452 études sur les vitamines (A, C et E : des antioxydants). De ces 452 études, ils en ont éliminé 405. Pourquoi ? Personne n’était mort, donc ce n’était pas intéressant.

Donc, ils se sont retrouvés avec 47 études où les sujets sont morts de différentes causes. Une étude était conduite sur un patient atteint d’une maladie cardiaque en phase terminale…

A partir de ces 47 études, ils ont conclu que les antioxydants augmentaient la mortalité.

En fait, ils ont éliminé toutes les études où les vitamines permettaient aux personnes de survivre plus longtemps.

Et bien entendu, tous les médias ont repris sans plus tarder le « scoop » : les vitamines tuent !

C’est sûr que de la façon dont ils ont procédé, cela ne pouvait être autrement. C’est comme si une personne est au sommet d’une tour. La personne saute, pendant sa chute, on lui donne un comprimé de vitamine C. La personne est bien évidemment morte à l’arrivée et c’est bien entendu la faute à la vitamine C !

J’aimerai pouvoir dire que je disais cela pour plaisanter, mais c’est de cette façon dont les études sont effectuées. Ils font ce qu’il faut pour que les études soient en accord avec les conclusions qu’ils doivent trouver. Vous saviez qu’aux Etats-Unis, la FDA (organisme qui autorise les différents 'médicaments', etc.) a limité à cinquante mille dollars par an de pots-de-vin de Big pharma aux médecins ?

Cela ne passe étrangement pas dans les médias ce type d’information. Les gens qui conduisent des recherches, qui font les études touchent des pots-de-vin énormes de la part de ces boites pharmaceutiques ! Evidemment qu'ils vont tirer des conclusions qui vont dans le sens de leurs intérêts financiers. Combien de scandales y a-t-il eu dans l'histoire de la médecine ?! On en entend régulièrement, ça n'arrête pas !

Ils n’ont qu’une intention, empêcher les gens de manger les choses qui peuvent les empêcher de tomber malade et ainsi pouvoir leur vendre tout un tas de 'médicaments' dès qu’ils présentent un symptôme.

De plus, ce qu’on voit aussi dans les études sur les vitamines, c’est l’utilisation de vitamines synthétiques !

Il est évident qu’une vitamine non naturelle ne fera pas le bien d’une naturelle. Il faut consommer des vitamines naturelles ! Elles sont présentes en très grande quantité dans les baies, les fruits, légumes.

Exemple :

La vitamine E : d-alpha-tocophérol.

Et bien dans leurs études, ils n'utilisent pas d-alpha-tocophérol mais la dl-alpha-tocophérol.
La vitamine E est l'antioxydant le plus "connu" et le plus puissant parmi toutes les vitamines (l'astanxanthine n'est pas une "vitamine" même si c'est l'antioxydant le plus puissant au monde).

Dans la forme naturelle, ça réduit le risque de cancer, par contre, dans sa forme synthétique, ça l'augmente !

Pourquoi ? En fait, toute la différence se fait donc dans le 'd' et le 'dl'. Il y a deux formes :
d-alpha tocophérol et l-alpha tocophérol. La forme 'dl' contient des deux en même quantité, c'est ce qui se produit lors du processus de synthèse, toute forme synthétique contient forcément que de la 'dl'. On ne peut pas synthétiser de 'd'.
La forme 'd' permet de se lier et laisser passer la lumière, l'autre non en fait. Et cette 'petite' différence change tout. La l-alpha tocophérol empêche la d-alpha tocophérol d'être assimilée !

Autrement dit, quelqu'un prenant un "antioxydant" (synthétique), non seulement il n'aura pas les bienfaits, mais en plus, cela aura la conséquence d'empêcher la forme naturelle d'être assimilée, d'où l'augmentation des problèmes de santé et les résultats de ces études… Donc si vous cherchez à vous supplémenter : toujours vérifier de quelle forme il s'agit.

 

Nous allons maintenant voir ce que nous apportent ces antioxydants.

Premièrement, ils renforcent le système immunitaire. Si vous ne mangez aucune vitamine, cela va se ressentir à ce niveau. Cela réduit le risque de cancer, cela va favoriser la récupération des muscles. Enfin, cela améliore votre santé dans sa quasi-totalité.

Comme j'en ai parlé rapidement, l’antioxydant le plus puissant qui existe est l’astaxanthine. Obtenue à partir d’une microalgue (Haematococcus pluvialis).

Dans le cas de l'astaxanthine, cela va protéger les yeux des dommages des rayons UV, réduit la cataracte, protège la peau des coups de soleil, empêche l’asthme en normalisant les niveaux d’histamines, protège l’estomac d’ulcères et d’invasion de bactéries, réduit le niveau de sucre dans le sang chez les diabétiques et pré-diabétiques, réduit les douleurs articulaires, l’inflammation, protège le cerveau d’alzheimer, de démence. Réduit les dommages fait à l’ADN par oxydation d’environ 40%, augmente l’efficacité du système immunitaire, provoque le suicide des cellules cancéreuses, augmente l’endurance des muscles et la récupération, protège le corps de la nourriture oxydante. (Ce que vous mangez de réchauffé au micro-onde par exemple.)

C'est un nutriment qu'on pourrait presque qualifier de 'miracle', c'est simplement un antioxydant naturel, le plus puissant qui existe, tout simplement. Et surtout : aucun effet non souhaité, seulement du positif. (Ce qu'on ne trouvera jamais dans une chose synthétique et donc dans une chose proposée par Big Pharma.)

Plus vous variez les types d’antioxydants que vous prenez, plus ils sont efficaces et améliorent votre état de santé général.

Ils sont présents dans les baies. Tout ce qui est cerise, fraise, framboise, raisins, etc..

C’est pour cela qu’en France vous pourrez entendre que le vin est bon pour la santé. Simplement, ce sont les antioxydants présents qui font effet (le resvératrol présent dans le raisin qui se retrouve dans le vin). Il y a le coté alcool qui est très mauvais (neurotoxique), mais il est compensé par les bienfaits des antioxydants… Du coup, cela explique aussi en partie le "paradoxe français"… (Imaginez un instant maintenant prendre des antioxydants, mais en éliminant tout ce qui est négatif à côté, l'impact que cela aurait sur votre santé !)

Dès que vous en avez l’occasion, n’hésitez surtout pas à en consommer (des antioxydants j'entends).

Pour ce qui est de l’astaxanthine, c’est plus délicat pour s’en procurer. (Il faut compter 10€ par mois, je commande la mienne aux USA — non je ne parle pas de drogue, il n'y a aucune dépendance, on peut arrêter quand on veut —, produite à Hawaii, celle qui est cultivée là bas est de bonne qualité et c’est fait sous environnement sain. [Note de 2013 : certains auront peut-peur à cause de fukushima. En fait, celle dont je parle est cultivée dans une zone où ce sont de très lents courants marins venant des profondeurs. L'eau a été testée et date de l'ère préindustrielle, d'il y a plus de 2000 ans en fait. Ce qui fait que c'est une des eaux les moins polluée de la planète. J'y reviendrai en parlant de spiruline plus loin.)

 

Pour l’ADHD (hyperactivité [Note de 2013 : Je parle des cas provoqués par une mauvaise alimentation, je ne parle pas des mauvais diagnostiques avec les enfants « atypiques » chez qui c’est un comportement normal. J’écrirai un article sur ce sujet plus tard.])

Plusieurs choses, tout d’abord, si vous vous souvenez de mon article sur l’eau, vous saurez que d’arrêter de boire des sodas et de ne consommer plus que de l’eau aidera grandement !

D’où vient l’ADHD ? En fait, c’est simplement que l’enfant ne mange pas du tout ce qu’il faudrait. Il va manger des plats au micro-onde, ce qu’on peut appeler de la nourriture-déchet, il va boire des sodas. Voilà la cause de l’ADHD.

Empêchez l’enfant de boire des sodas, faites lui boire de l’eau, empêchez le de manger de la nourriture-déchets, de la 'malbouffe', que ce soit pizza, fastfood, etc.. Faites lui manger des fruits, des légumes. En l’espace de quelques semaines, le problème aura bien évolué…

 

J’en arrive à la dernière chose dont je veux vous parler dans cet article, ce qu’il faut manger pour être en bonne santé, pour ne pas grossir et perdre du poids même pour ceux qui le souhaitent.

Déjà, ce qu’il ne faut surtout pas manger :

Toute la nourriture transformée. Vous pouvez déjà rayer définitivement les ‘fastfood’ de votre liste, c’est du poison pour votre corps ce que vous mangez là-bas.

La ‘viande’ rouge est la pire des ‘viandes’, cela provoque des maladies cardiaques, accentue le risque de cancer du colon, problèmes digestifs. Mais les autres ‘viandes’ provoquent aussi ces problèmes, simplement dans de moindre mesures !

Le fromage et produits laitiers provoquent des maladies cardiaques, accentuent le risque de cancer du colon, problèmes digestifs, plaques dans les artères, problèmes osseux.

Tout ce qui est à base de protéines animales, vous pouvez lire cette réponse dans ma FAQ véganisme par exemple où j'explique pourquoi : http://blog.arnaud-p.fr/wp_super_faq/les-produits-laitiers-sont-bons-pour-les-os-la-croissance-la-sante/

Toutes les nourritures qui se réchauffent au micro-onde provoquent des maladies cardiaques, des désordres du système nerveux, l’ADHD, malformations à la naissance, permet aux tumeurs de grossir, provoquent des migraines, des désordres hormonaux et fait manger bien plus que normalement.

Pour les sodas sans sucre, ils augmentent le risque de cancer, provoquent des migraines, endommage le système nerveux.

Les sodas ‘normaux’, provoquent le diabète, obésité, pertes de vitamines, détraquent les niveaux d’acides dans le corps, provoquent une perte de masse osseuse, l’ostéoporose, désordre comportementaux et problèmes d’apprentissages.

Les céréales (petit-déjeuner) provoquent le diabète, obésité, pertes de vitamines, désordre comportementaux et problèmes d’apprentissages.

Je parlais des fastfood avant, pour ce qui est de la ‘viande’ transformée (on en trouve autant comme autant en grande surface…). Cela stresse les reins, provoque l’hypertension, migraines, fait manger plus que la normale…, désordres hormonaux, accentue le risque de cancers, fait énormément travailler le foie pour désintoxiquer.

Cette liste est malheureusement loin d’être exhaustive. (Par exemple, les légumineuses et céréales sont très mauvaises pour la santé aussi, une question d'acidification du corps : cela cause des tas de maladies chroniques, comme ce qui est cité au dessus, dans le cas des célérales et légumineuse, c'est en grande partie à cause de leur très forte teneur en protéines : car oui, mêmes les protéines végétales sont toxiques ! Ce dont on a besoin, ce sont les acides aminés, pas les protéines que notre corps ne sait pas utiliser et doit "désassembler" avant de pouvoir les utiliser. Voir mon article sur le mythe de la protéine : http://blog.arnaud-p.fr/mythe-proteine/).

A partir du moment où la nourriture n’est pas naturelle, qu’il n’y a ne serait-ce qu’un élément ajouté dedans, il ne faut pas y toucher si on veut manger sainement. C’est du poison et cela vous fait plus de mal que de bien.

 

Vous pouvez manger sans souci tout ce qui est à base de plantes non modifiées. Tout ce qui est fruits, légumes, baies, etc., etc.. Là, cela ne causera aucun problème de santé. (Bon, j'imagine qu'il y aura toujours un malin pour parvenir à se rendre malade en mangeant trop de quelque chose… Mais je le dis surtout dans le sens que dans le cadre d'une alimentation normale, cela ne causera aucun problème. Si problème il y avait, il faut chercher la cause, mais ailleurs ! Car il y a forcément une raison qui l'expliquera.)

De plus, pensez quand vous voyez quelque chose de réchauffé au micro-onde à la chose suivante.

Lorsque nous réchauffons un plat au micro-onde, cela va détruire les vitamines présentes. Vous avez vu combien elles étaient utiles auparavant. Les vitamines ne survivent pas au micro-onde.

Pour ce qui est du four et de la cuisson en général. Cela détruit les enzymes présentes dans les aliments. Lorsque vous mangez, votre organisme a besoin de certaines enzymes pour les digérer. Lorsque vous cuisez quelque chose, les enzymes étant détruites, c’est votre pancréas qui doit fournir l’effort supplémentaire pour fabriquer les enzymes nécessaires à la digestion. Inutile de préciser que ce n’est jamais bon de faire forcer certains organes, ils finissent par lâcher un jour. Lorsque le pancréas est surmené, vous ne pourrez plus digérer la plupart des plats, tout simplement. (C'est aussi pourquoi, chez les personnes âgées qui ont mangé de la 'viande' et donc cuit toute leur vie, on retrouve souvent des pancréas surdimensionnés.) Ainsi, il vaut mieux éviter de ne manger que du cuit… Surtout que c'est dommage par exemple de cuire un brocolis (qui dispose de tas de nutriments intéressants, bons pour la vue, contre le cancer entre autres choses — peu importe l'aliment : tous les nutriments anti-cancer sont détruits par la cuisson) et de perdre tous les bienfaits que cela pourrait apporter alors que si on le mange cru, on peut en profiter.

Evidemment, on va me parler du goût, un autre problème de la société actuelle. A force de manger des plats préparés, d'ajouter des tas de sauces et autres, on sature notre palais et notre sens du goût. Ainsi, il nous faut à chaque fois des choses ayant encore plus de goût et ainsi les choses naturelles semblent fades. Il faut plusieurs mois sans manger de choses trop épicées, sans manger de plats ayant des tas d'additifs pour retrouver toutes les nuances du goût. Ensuite, on redécouvre alors qu'en fait une pomme c'est vraiment délicieux, que de manger des baies, c'est à tomber par terre ! (Mais bon évidemment, il faut les choisir 'naturels'. Si cela provient d'une production intensive, cela n'aura aucun goût dans tous les cas, ce sera "à l'eau". Mais là, c'est encore un autre problème…)

 

Et maintenant, voilà ce qu’il faut faire, je vous assure que vous perdrez du poids si vous êtes en surpoids en pratiquant cela.

Il faut manger que des choses naturelles à base de plantes. Il ne faut pas les transformer. Les manger crues autant que possible. C’est la façon dont votre organisme sait le mieux les utiliser et il en retirera toutes les bonnes choses.
Si vous voulez boire du jus d'orage, jus de pamplemousse etc., dans l'idéal faites le vous même, pressez simplement les fruits !
Il n'y a que de cette façon que vous obtiendrez un jus de fruit vraiment bon pour votre organisme.

Il y a aussi le problème des pesticides aujourd'hui, malheureusement, si on cherche vraiment le mieux pour notre santé, il faut au minimum acheter bio. (Ou si on peut du jardin chez soi, c'est le mieux, c'est certain, mais ce n'est pas possible pour tous, le bio reste donc bien plus intéressant grâce à la limitation des pesticides et des OGM, bien qu'évidemment, on en trouvera toujours partout car tout est contaminé… Là, il s'agit de chercher le mieux avec les possibilités qui s'offrent à nous.)

Toutes les personnes qui se sont mises à manger à base de végétaux (non transformés), ces derniers crus, ont toutes perdu du poids et ont vu leur forme améliorée. Il y a des gens en surpoids, à la limite de l’obésité (et des gens obèses) qui, aujourd’hui, ont un poids tout à fait normal.

Mais ce n’est pas un ‘régime’, c’est simplement une autre façon de se nourrir, saine. Eliminer toute la nourriture-déchet et ne manger plus que des choses qui sont bonnes et facilement assimilables par notre organisme.

 

A coté de cela, il est peut être intéressant de prendre des suppléments (surtout à notre époque où tout est appauvrit à cause de l'agriculture intensive). Il existe tout un tas de ‘super-aliments’. La spiruline et la chlorelle en font partie (La spiruline étant le plus 'nourrissant', la chlorelle étant le plus efficace des deux contre beaucoup de maladies, dont le cancer ! A noter que la spiruline est aussi un puissant anti-cancer, mais moins que la chlorelle.)

Les deux ont de la chlorophylle, extrêmement bon pour la santé !

Par contre attention si vous en mangez. Il faut savoir que ces micro-algues ont un pouvoir désintoxiquant très puissant. Ils vont éliminer les métaux lourds (très toxiques) présents dans votre organisme. C’est pour cela que la première fois qu’on en mange, il faut commencer à faible dose la première semaine, sinon on se retrouve très rapidement aux toilettes pour éliminer les déchets. (Rien de très méchant, mais il vaut mieux éviter ces petits désagréments je pense et y aller en douceur.)

Une fois en place, ils vont protéger votre estomac. Vous allez trouver un regain d’énergie. Pour tout le monde (sauf les rares cas qui vivent parfaitement sainement et qui n’ont jamais rien consommé de mauvais), c’est intéressant d’en manger régulièrement, ou d’en faire une cure pour se désintoxiquer un peu. (Environ le même prix que pour l’astaxanthine, cela revient assez cher au final de bien manger, j’entends par là, de manger sainement — mais moins cher qu'une alimentation carnée bio —, alors si on a les moyens, il ne faut pas s’en priver. Sinon dans tous les cas, on peut arriver à faire de très bons compromis en fonction de ce qui nous intéresse le plus.)

Vous voyez, dans l’ensemble ce sont des conseils très simples, ça paraîtra sans doute parfaitement évident à beaucoup de gens, mais malheureusement personne n’en parle, aucun médecin n’a la moindre idée de tout cela. A la place, ils recommandent un régime qu'ils disent équilibré alors qu'il est inadapté à l'être humain et cause d'inombrables problèmes de santé.

 

Je fais un bref rappel de ce qu’il faut consommer pour atteindre la meilleure santé possible.

Aller au soleil pendant 10-15min si possible tous les jours. Essayer de boire suffisamment d'eau chaque jour (plus d'1L par jour en été du moins, l’hiver c’est moins car on perd moins d’eau — à noter que cela dépend aussi de l'activité physique évidemment, pour certains ce sera 3L par jour, pour d'autres 1L suffira), manger principalement des fruits et légumes, mais principalement des fruits. Si possible, varier au maximum les types de baies que vous mangez pour augmenter l’efficacité des antioxydants. Eviter autant que possible toute la nourriture transformée. Et si vous voulez perdre du poids (ou si vous avez la volonté pour atteindre le summum de votre potentiel santé), n’oubliez pas de manger ces fruits et légumes crus. De toute façon, votre corps ne pourra que vous remercier.

En plus de cela, il faut faire des exercices. Selon l’âge, vous pouvez faire de la marche, du footing, du vélo ou simplement des mouvements pour garder la forme chez vous si vous ne pouvez pas sortir. (Abdos, etc.)

Pour certaines personnes malheureusement, c'est très compliqué, surtout les personnes déjà malades. Il faut voir dans votre environnement ce qui permettrait de faire fonctionner votre corps sans vous faire de mal, sans souffrir davantage… Ca peut être impossible selon la gravité de l'état de santé. Mais si c'est possible, il ne faut vraiment pas hésiter, car lors de l'effort physique, il y a des processus de détoxification qui se déroulent. (C'est pour cela que même en suivant un mauvais régime alimentaire, beaucoup de sportifs arrivent à être à peu près en forme, même si dès qu'ils arrêtent alors tout s'écroule. Aussi, avec l'âge, ceux qui durent vraiment dans les sports vous remarquerez, ce sont uniquement ceux qui mangent sainement et à base de végétaux ! Les autres ne tiennent guère longtemps.)

 

N'oubliez pas que si vous souhaitez vous lancer dans un changement de votre alimentation, de votre style de vie, parlez-en autour de vous, vous avez peut-être des conditions de santé qui ne permettent pas de pratiquer certaines choses. Ne vous y jetez pas au hasard, c’est de votre santé qu’il s’agit, vous devez y prêter la plus grande attention. Toutes les informations proposées ici, je les présente en tant que 'vérités' car je sais que cela fonctionne pour le pratiquer depuis de nombreuses années (et le fait que je n'ai jamais le moindre problème de santé). Mais je les indique surtout pour vous proposer des alternatives, que vous puissiez enfin avoir le choix et ne pas vous sentir bloqués dans un seul et même système. D'autres façons de vivre, bien plus saines que 'la norme' existent, et sont ce qu'il y a de mieux pour la santé. A chacun de se renseigner davantage et de choisir ce qui lui convient le mieux sur chaque point.

Comme je le disais, tout ce que j’ai cité, je le pratique, mais je sais que je peux le pratiquer, j’ai bien étudié la question. De même, pensez qu’il y a des temps d’adaptation, ce n’est pas forcément évident de tout changer du jour au lendemain, chaque individu évolue différemment. (Dans mon cas, j'ai évolué en un instant et l'instant suivant, j'avais abandonné mes anciennes habitudes, mais ce que j'observe le plus souvent chez la plupart des gens sont des changements par étapes, petit à petit. Parfois de se fixer des objectifs à atteindre peut aider à ce que j'ai pu observer aussi. Enfin, à chacun de voir ce qui lui convient en fonction de son fonctionnement. Vous êtes libres, ne vous laissez manipuler par personne ni par aucune forme d'autorité telle que la médecine conventionnelle : réfléchissez par vous-même ! Je ne sais pas si je le répèterai assez un jour !!)

Enfin une dernière remarque, lorsque vous parlez avec quelqu'un de santé, pensez à regarder dans quel état de santé est la personne. Je dis cela parce que je n'ai jamais vu plus malades que les médecins. Ces derniers, en plus d'être très souvent mal en point, meurent assez jeunes généralement.

Bon courage à tous ceux qui tenteront d’améliorer leur style de vie.

 

PS : [Note de 2013 : Lorsque j'avais rédigé cet article il y a des années, je ne savais en fait même pas qu'il existait des gens végétaliens ou vegans… L'explication est assez simple : je n'avais simplement jamais croisé de gens mangeant ainsi dans la vie. Je n'avais donc aucune idée de ce que c'était en réalité. J'habite dans le sud ouest de la France. Inutile de dire que je me suis vraiment retrouvé seul contre tous à l'époque. Encore aujourd'hui, pour trouver des restaurants qui proposent des plats bons pour la santé… et bien en fait, il faut aller chercher dans d'autres régions… voire dans d'autres pays comme l'Angleterre ou l'Allemagne qui ont énormément d'avance sur nous sur ces points.

Mais attention, manger vegan ne veut pas dire manger sain. Il faut garder en tête les choses énoncées comme la cuisson, les aliments transformés… Mais par contre, il s'avère bien que le végétalisme/véganisme est le régime alimentaire — à comparer à l'omnivorisme — le plus sain. Ensuite, il s'agit simplement d'éviter la 'malbouffe' vegan. Je suis en train de préparer une page spéciale sur le site, qui se trouvera entre "Accueil" et "à propos" où je vais lister un maximum de questions que j'ai eu l'occasion d'entendre ces dernières années à propos du véganisme. Je compte ainsi m'attaquer à la plupart des idées reçues et des réponses typiques (et stupides…) que l'on peut faire aux gens adhérants à ces valeurs. Vous y trouverez entre autre des explications pourquoi c'est le régime alimentaire le plus sain et des tas d'autres informations qui sont, je pense, intéressantes.]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>