Les vaccins, des nouveautés ?

Avant propos :

Pour comprendre cet article, je pense qu'il vaudrait mieux avoir lu les deux précédents car sinon il y a risque de ne pas comprendre pourquoi j'avance certaines choses, si cela vous intéresse donc :

http://blog.arnaud-p.fr/les-vaccins-introduction-medecine-partie-2/

http://blog.arnaud-p.fr/vaccination-generalites-et-le-cas-du-gardasil/

 

Suite à certaines discussions, le sujet de la vaccination m’est revenu en tête. Bientôt cinq ans depuis mon dernier article sur le sujet, celui du « gardasil ».

A ce propos, j’imagine que vous avez entendu parler de cette histoire récemment. Les gens étaient apparemment étonnés que le vaccin « gardasil » provoque de terribles effets chez les personnes qui le reçoivent.

Alors que cela fait bientôt 10 ans en réalité qu’on sait que l’HPV ne cause pas le cancer du col de l’utérus et donc que le vaccin n’a aucun sens, même si on supposait que la vaccination fonctionnait réellement. D’ailleurs et j’en avais parlé dans cet article justement, parler d’immunisation vaccinale est un oxymore. Il n’existe pas un seul vaccin qui « immunise ». L’immunisation contre les maladies, qu’on attrape naturellement, se fait au niveau cellulaire. Injecter une bactérie ou un virus atténué ou modifié, avec de l’aluminium, du mercure, du formaldéhyde, et des tas d’autres horreurs directement dans le sang, de façon non naturelle, cela ne remplira jamais qu’un seul but : affaiblir le receveur. Et j’en reparlerai plus loin en abordant le sujet de « Pasteur », de l’origine du mythe des vaccins.

 

Comment la vaccination a évolué ces dernières années ?

En cherchant un peu dans la presse du jour où j’écris ces lignes, j’ai trouvé encore de nombreux articles qui parlent de devoir se faire vacciner contre la grippe !

Quand on sait, depuis de très nombreuses années, que le virus de la grippe mute chaque année, et qu’on sait que le vaccin est développé en se basant sur les souches virales de l’année précédente… Normalement, nous devrions être obligés de déduire que même si la vaccination fonctionnait, le vaccin protègerait donc non pas du virus qui a muté, mais de celui de l’année précédente, qui n’existe plus dans la nature !

Et nous voyons donc dans la presse des choses comme le fait qu’une bonne dizaine de millions de personnes sont invitées, gratuitement, à aller se faire vacciner. (Merci les accords entre le gouvernement, la presse et big pharma qui peut ainsi bien profiter financièrement de tout cela ! Et oui, bien sûr, c’est l’ensemble des citoyens, par les impôts, qui vont payer pour cela. Une taxe de plus.)

Maintenant, pour aller plus loin, qu’est-ce qui va causer la grippe ?

Deux choses principalement : il faut être déficient en vitamine D. C’est pourquoi la grippe arrive tous les ans à la même période : quelques temps après le début de la période hivernale.

Pourquoi donc me direz-vous peut-être ? Tout simplement parce qu’à partir de fin octobre, début novembre, à notre latitude (en France), l’inclinaison des rayons du soleil est telle que les UVB (rayons UV qui vont amener notre peau à produire la vitamine D) ne passent plus l’atmosphère suffisamment pour enclencher le processus. Ainsi, sans supplément de vitamine D, toute personne vivant en France sera déficiente en vitamine D l’hiver. (L’être humain a évolué au niveau de l’équateur, là où les rayons du soleil ont une inclinaison telle que tout au long de l’année, notre peau va produire de la vitamine D. C’est une simple conséquence de la migration lors de l’expansion de l’humanité.)

Ensuite, la seconde chose est bien évidemment l’alimentation. Même déficiente en vitamine D, une personne qui mange sainement (comprendre principalement à base de fruits et légumes crus) aura tout de même un système immunitaire fort, un virus ne pouvant se développer que lorsqu’il y a faiblesse du système immunitaire car il faut des cellules faibles pour cela (cellules autrement éliminées par un système immunitaire en bon état).

Je parle rapidement de tout cela, j’en ai déjà parlé dans d’autres articles, mais c’est pour donner une indication de ce qu’il faudrait faire à la place de se faire vacciner !

 

Et donc maintenant, imaginez pour une personne lambda, déficiente en vitamine D, ne mangeant pas sainement et qui va aller recevoir le vaccin qui va l’affaiblir encore plus : aucun mystère au pourquoi elle aura très probablement la grippe ou dans tous les cas au moins une période où elle n’ira pas très bien.

Cela va peut-être choquer, mais oui, en France plus de 99% de la population mange de façon non saine et on peut dire un grand merci à notre système éducatif, classé parmi les pires de la planète maintenant, le système le plus inégal au monde d’après un classement de l’an dernier… Mais aussi un grand merci au gouvernement qui est responsable de « l’abêtissement » de la population (le niveau scolaire chute d’années en années et en France, il y a quelques années, on était déjà 17e sur 25 parmi les pays d’Europe pour le niveau scolaire…), ainsi que des médias qui relaient ces informations ineptes.

Et pour en revenir au sujet de la grippe, ce qui est le plus étonnant, pour moi en tout cas, c’est que chaque année, les gens qui se sont fait vacciner l’année précédente « contre » la grippe et qui l’ont eue… Ils vont de nouveau se faire vacciner ?!

Je dois passer à côté de quelque chose en fait et il va falloir qu’on m’explique, car cela n’a aucun sens, non ?

Ne sommes-nous pas censés avoir de la mémoire pour justement éviter ce genre de chose ? Que lorsque nous vivons un problème, nous puissions utiliser notre capacité à raisonner pour en déterminer la cause, faire des liens entre les choses, réaliser ce qu’il s’est passé et ainsi ne plus reproduire la même erreur ! Alors pourquoi des millions de gens se font vacciner chaque année et sont surpris « d’attraper » la grippe après la vaccination et ce, chaque année ?!

En attendant, comme je l’ai dit précédemment, il y en a qui se frottent les mains… Et le plus gros producteur mondial de vaccins contre la grippe est apparemment Sanofi. On comprend ainsi de suite mieux pourquoi le gouvernement français insiste tant ! Il faut faire profiter les copains ! Et ce peu importe si au passage, ils vont blesser des millions de gens, seul le profit compte.

 

Revenons un peu au cas du « Gardasil ».

Une chose qui devrait surprendre tout le monde : saviez-vous que le vaccin est donné à des garçons aussi ?

Il est simple de retrouver qu’il y a eu des études cliniques faites sur les garçons.

Au cas où tout le monde ait perdu l’esprit en médecine, je vais quand même rappeler que de donner un vaccin « contre » le cancer du col de l’utérus a un garçon est comment dire… pour le moins étrange !

Mais imaginons que ce ne soit pas uniquement à but de gain financier, on pourra me dire, oui mais si le garçon est vacciné, il ne pourra attraper le virus et donc ne le retransmettra pas aux filles. Oui, sauf que les médecins et gynécologues terrorisent les filles à notre époque et à peu près toutes se font vacciner à l’adolescence. Du coup…

La vaccination en général n’a jamais fonctionné, voir par exemple dans mon premier article sur le sujet, le premier cité en haut, les courbes parlent d’elles-mêmes, ainsi que les manipulations faites pour le faire croire aux étudiants en médecine.

Mais imaginons qu’elle fonctionne, pourquoi vacciner les garçons si justement cela fonctionnait ?! Ca n’a pas de sens.

 

En dehors de cela, il reste les habituelles annonces, qui reviennent régulièrement au fil des années. Elles n’ont qu’une seule fonction : demander des fonds.

La recherche en vaccination est basée sur des fraudes (ça ne fonctionne pas, ça n’a jamais fonctionné, ça ne fonctionnera jamais : on n’immunise pas en injectant du poison…) et on en voit sans arrêt se faire prendre, mais ils restent impunis puis récidivent. Les grands groupes pharmaceutiques paient tous des amendes astronomiques, en centaines de millions ou en milliards, mais comme c’est bien en dessous de leurs bénéfices, ils continuent.  (Je donne un exemple ici avec un qui a fraudé pour faire croire qu’il avait fait un vaccin contre le SIDA http://blog.arnaud-p.fr/societe-actuelle-differents-constats/ ; et à ce propos, vous pourrez aussi jeter un coup d’œil sur mon article sur le SIDA, car c’est une aberration de dire que c’est le VIH, le lien n’a jamais été prouvé, et est même improuvable puisque le SIDA est une maladie « comportementale », pas un virus qui touche n’importe qui au hasard. Il y a des comportements précis qui vont provoquer un effondrement du système immunitaire car c’est ça le SIDA.)

Bref et bien cela continue toujours quand même, à nouveau aujourd’hui. Et personne ne les inquiète alors pourquoi s’arrêteraient-ils ?

 

Une petite parenthèse sur les « chercheurs ». On ne les appelle jamais « trouveur » ou « découvreur »  vous aurez remarqué depuis 50 ans, mais ils cherchent, ils cherchent… Quoi, on ne sait pas trop. A inventer des choses qui n’existent pas naturellement le plus souvent, des choses dangereuses, comme les OGM.

A nouveau, de nouvelles annonces selon lesquelles des « chercheurs » avanceraient à propos d’un énième hypothétique vaccin « contre » le SIDA. Et ils continuent à toucher des fonds comme cet autre « chercheur » qui a fraudé, comme tant d’autres avant lui et tant d’autres à venir…

 

Pourquoi ces croyances ? Pourquoi croire que les vaccins peuvent fonctionner ?

Nous devons remonter jusqu’à Pasteur et le vaccin contre la rage. Car en fait, tout est basé sur cela et cela n’a jamais été vérifié finalement. Toute la « science » médicale s’est simplement basée sur l’assertion selon laquelle il devait avoir raison et ils continuent à partir de là, sans jamais remettre en cause l’origine de la croyance. Et sans jamais se demander pourquoi la vaccination ne fonctionne pas.

Déjà exemple que tout le monde connait (puisqu’on nous le « bourre » dans le crâne à l’école en France), sa vaccination sur un enfant (J. Meister) qui avait été mordu par un chien « enragé » soi-disant. En réalité, cela n’a jamais été prouvé que le chien ait la rage…

Ensuite, il y a eu cette histoire avec un autre enfant, de 12 ans. C’était en 1886 et Pasteur venait d’enchaîner les échecs pour son vaccin contre la rage. Il a donc utilisé une nouvelle méthode, intensive pour vacciner cet enfant après qu’il ait été mordu par un chien (8 octobre 1886). Résultat, l’enfant est mort le 26 novembre de la même année. Son père avait porté plainte et une enquête avait été menée.

Ainsi, une autopsie a eu lieu, ils ont même testés sur des lapins des tissus de cet enfant… lapins qui sont bien morts de la rage après. Mais la mort était d’une rage correspondant à celle des lapins, soit à celle à partir de quoi la vaccination avait été développée.

A partir de là, pour pouvoir poursuivre le développement de la vaccination, le légiste (Brouardel, ami de Pasteur…) a conclu que l’enfant était mort d’une crise d’urémie ! Il a menti lors d’une enquête officielle afin de « sauver » les travaux de Pasteur, il avait déclaré que ses travaux était trop importants pour être abandonnés pour ça.

Je pense que vous commencez à voir ce qui se répète sans cesse avec la vaccination : mensonges, manipulations, faux-témoignages… Depuis le commencement. C’est la seule façon qu’ils ont de continuer dans cette voie et ils ne veulent vraiment pas l’abandonner visiblement.

Et donc Pasteur a continué à travailler sur son vaccin contre la rage, qu’il faisait à partir de lapin, ce qui le rend très reconnaissable car la rage du lapin a des symptômes particuliers, comme une forme de paralysie. Quelques années plus tard, c’est un autre enfant qui meure à nouveau de cette rage atypique. C’est en fait la vaccination qui causait la rage et tuait. (Vous avez peut-être entendu parler de la « rage Pasteur ».)

Son vaccin a malgré tout été utilisé jusque dans les années 70 (1970 oui). Remplacé par un autre soi-disant moins dangereux…

 

Mais alors de nos jours, le vaccin contre la rage est-il sûr ?

Là, je vais parler non plus d’humains, mais d’animaux, car la majorité des gens font vacciner contre la rage leurs animaux domestiques.

N’avez-vous jamais remarqué que dans les 24-48h suivant une injection, l’animal est malade ? (Sorte de grippe.)

Et ça, c’est dans le meilleur des cas, de nombreux animaux meurent, c’est pourquoi quand une personne fait vacciner un animal contre la rage, il faut impérativement rester au moins 30 minutes après injection proche du vétérinaire, car de nombreux animaux font des chocs anaphylactiques et en l’espace de quelques instants, ils sont morts. Selon les effets subits suite à la vaccination, certains peuvent être sauvés… (Pour d’autres, ça ne changera rien d’être à côté du vétérinaire car si c’est toxique que ça tue des fois sans qu’il n’y ait rien à faire… tout simplement.)

Mais il n’existe pas d’animal qui supporte ce vaccin tant il est toxique. Tous subissent des effets néfastes, très peu de gens rapportent cela. (Les cas d’effets non souhaités ne sont rapportés bien souvent que dans les cas extrêmes.) Comme les animaux ne parlent pas le langage humain mais un langage qui leur est propre, les humains ignorent leurs souffrances. Mais ce serait fait aux humains, j’imagine que cela ferait scandale tout de même !

Bien que quand on regarde ce qui se passe avec des vaccins comme le « gardasil », j’ai des doutes en fait. Ils vendent à chaque fois leur vaccin en disant « c’est normal de se sentir mal après » et puis si le médecin a dit que c’était normal de se sentir mal, ça doit être bon, enfin normal. Logique, non ? De mon côté, je ne comprends pas qu’on puisse dire aux gens « c’est normal de se sentir vraiment très mal, de risquer de mourir pour pouvoir ne pas être malade ».

 

Ainsi en prenant en compte le fait que la vaccination ne peut pas fonctionner (ça n’immunise pas d’injecter un virus, ça rend malade… voire ça cause la dite maladie…), pourquoi toutes les maladies ont disparu ?

Là, je vous renvoie à nouveau sur mes autres articles sur la vaccination. Tout disparait naturellement dans les pays « développés », développés dans le sens de l’état d’hygiène global. Plus on va aller dans une zone polluée, non naturelle, mal entretenue comme des « bidonvilles », plus on trouve de maladies car c’est le manque d’hygiène qui est propice à tout cela. Les maladies ont disparu naturellement le siècle dernier grâce à l’amélioration de l’hygiène globale. Mais par exemple pendant les guerres où l’hygiène devient exécrable, il y a des tas d’épidémies ! Pour ne pas être malade, ce n’est pas une question de hasard, ce n’est pas une question de s’injecter du mercure, de l’alu et des virus modifiés. Il s’agit de vivre dans des conditions saines : cadre de vie, alimentation, etc.. C’est un tout !

Pour la rage, c’est plus difficile à savoir ce qui a causé sa disparition car comme cela concerne les animaux, souvent les animaux sauvages, c’est bien difficile de trouver des données. Mais il y a une chose qui a fondamentalement changé au fil des années et ce sont les réactions des humains devant la présence d’un cas de rage :

Ce n’est pas le fait de vacciner qui a permis d’éliminer la rage, mais les réactions pour éviter que le virus ne se propage. Un animal enragé est isolé et abattu en fait. Par le passé, avant même de connaître vraiment cette maladie, moins de précautions étaient prises. De nos jours, c’est rare de voir traîner des carcasses d’animaux morts pendant longtemps. (Un cadavre qui serait à l’ombre peut être une source pour la rage, c’est pourquoi il ne faut jamais toucher un animal mort directement, mais prendre des précautions, et pas seulement pour la rage d’ailleurs.)

Ainsi maintenant, tout est tant surveillé que forcément, un virus aussi fragile que celui de la rage (il ne supporte pas la lumière, ni la chaleur par exemple) va avoir du mal à se répandre, du moins tant que dès qu’il y a un cas, des mesures sont prises pour éviter qu’il y ait propagation…

Rien à voir avec les vaccins, mais on sait aussi maintenant qu’il y a des substances qui vont désactiver le virus, comme le savon et l’éther et d’autres.

Donc autrement par rapport au principe de vaccination qui ne peut fonctionner, un animal vacciné pourrait tout aussi bien la contracter qu’un non vacciné, ce pourquoi il faut toujours être prudent en rencontrant des animaux sauvages, car une fois que l’infection est lancée, il n’y a aucune alternative à la mort connue à ce jour. Heureusement, le virus ne se transmet pas dans 100% des cas, mais dans 15% au plus.

Ainsi voilà pourquoi la rage n’est plus un problème en France pour les animaux domestiques. Il reste des animaux sauvages qui l’ont et donc il faut faire attention à cela, animal vacciné ou pas ! Car comme c’est le même principe que chez les humains et que les humains peuvent contracter les maladies contre lesquelles ils sont vaccinés (c’est documenté depuis très longtemps), il vaut mieux éviter de jouer à la roulette russe en espérant que son animal ne fasse pas partie des 15% en cas de morsure par un animal sauvage enragé. (Heureusement, à part les chauves-souris principalement en France, c’est extrêmement rare de croiser des animaux qui pourraient être contaminés.)

 

Où je veux en  venir avec tout cela ?

La vaccination, que ce soit chez l’humain, chez les animaux, c’est inutile. Améliorer les conditions d’hygiène, prendre des précautions, vivre plus sainement, voilà ce qui va sauver des vies.

Injecter des substances hautement toxiques n’aidera jamais qui que ce soit. C’est la spécialité de la médecine conventionnelle (depuis l’époque où ils saignaient les gens…) et on sait aujourd’hui que ça ne fonctionne vraiment pas mais nous continuons à utiliser ce même principe d’attaquer pour détruire au lieu de chercher à renforcer pour guérir :

– les vaccins (qui provoquent tout un assortiment de problèmes, voir mon article sur le « gardasil » où j’ai fait une liste à court, moyen et long terme de tout ce à quoi on peut s’attendre suite à une vaccination.)

– les « traitements » contre les cancers (qui provoquent… d’autres cancers ! voir mon article sur la nutrition.)

–  les  « traitements » contre  le SIDA (qui provoquent un effondrement du système immunitaire et donc le SIDA… et là, voir mon article sur le VIH/SIDA.)

 

Maintenant la question est de savoir combien de temps encore le peuple va continuer à croire à tout cela, à accepter toutes ces choses extrêmement toxiques, dangereuses, enfin mortelles.

Mais quand on voit comment cela se passe avec l’exemple aberrant du vaccin contre la grippe, il y a du souci à se faire encore par rapport à ces millions de gens qui acceptent, sans se poser la moindre question, de se faire empoisonner, pour absolument rien de bénéfique pour eux, simplement des bénéfices pour des multinationales pharmaceutiques.

Pour terminer cet article, je dirai simplement que j’espère que d’ici cinq ans, je ne ferai pas à nouveau le même constat. Il me semble qu’il y a de plus en plus de livres intéressants sur la vaccination, donc il faut espérer que petit à petit, ça finisse par se savoir et que les gens arrêtent enfin de souffrir inutilement pour le bénéfice d’une minorité.

Pour Pasteur par exemple, vous avez des livres comme « Pour en finir avec Pasteur, un siècle de mystification scientifique » du Dr E. Ancelet. Et d’ailleurs, il n’est pas rare de trouver des médecins qui vont refuser la vaccination pour eux et leur famille car ils ont fait leurs recherches et savent que c’est inutile et dangereux, mais ils continuent à les faire aux gens.

Enfin évidemment, il y a forcément des exceptions, le problème c’est que l’ordre des médecins ne rigole pas avec les esprits déviants et ça arrive que certains soient purement et simplement radiés de l’ordre des médecins pour avoir refusé d’adhérer à certaines pratiques de big pharma.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>