La condition animale, exemple de l’industrie laitière.

Les gens (suivant un régime omnivore ou végétarien) se disent souvent que de ne pas manger de viande, ça évite de tuer les animaux, même si c'est vrai, il y a autre chose qu'ils continuent de consommer en croyant que cela ne provoque ni mort ni souffrance, alors que c'est peut-être pire encore.

Ils oublient tout ce qui est produits laitiers. J'avoue que je n'avais jamais cherché la question du traitement des animaux comme je n'en consommais pas (ni d'animaux, ni de produits laitiers ou autre sous-produits d'origine animale), mais pour pouvoir mieux débattre, que ce soit avec les omnivores ou les végétariens je l'ai fait… J'ai appris de nombreuses choses que j'ignorais.

C'est tout simplement dingue à quel point on ment aux gens. J'ai même appris certaines choses à mes parents qui ont vécu dans des fermes quand ils étaient petits.

Alors, savez-vous d'où vient le lait animal ?
Certains vont me répondre, des vaches, chèvres, de leur mamelles, ce n'était pas bien évidemment pas la question.

J'ai croisé tellement de monde qui pensait qu'une vache produit du lait naturellement que je me sens obligé de préciser :
Une vache, une chèvre, peu importe, cela répond au fonctionnement biologique d'un mammifère. La bonne nouvelle pour les humains c'est que c'est très simple à comprendre : il suffit d'observer une femme humaine : un mammifère aussi !
Pas besoin d'avoir de connaissances, ni diplôme en biologie, non. Tout le monde, à n'importe quel âge, de n'importe quel niveau pourra le comprendre. (Enfin, j'espère.)

Donc pour qu'une femme produise du lait, il faut quoi ?
Qu'elle soit enceinte oui. (Oui je sais, on ne l'apprend même pas à l'école, d'ailleurs on peut légitimement se demander à quoi sert l'école, ce sera sans doute le sujet d'un autre article.)

Autrement en produit-elle toute sa vie ?
Non. (Plus simple à savoir pour une fille que pour un garçon j'imagine, mais quand même…)

Du coup, que font les éleveurs à votre avis pour que les vaches, chèvres et autres soient enceintes ?
Ils ne vont pas chercher de taureaux, non ça c'était il y a un siècle, avant l'arrivée des industries. Maintenant, ils traient tellement de lait en les bourrant d'hormones pour qu'elles produisent plus qu'elles sont extrêmement affaiblies et ne peuvent plus supporter le poids d'un taureau. Puis ce serait trop long pour être rentable : tout est question d'argent, de rentabilité, il faut toujours produire plus pour que les éleveurs puissent en vivre.
Ils utilisent donc des mâles castrés sur lesquels les non-castrés vont pouvoir monter et faire leur affaire… ensuite l'homme récupère la semence.
Et là, il doit alors inséminer la vache. Pardonnez le langage de la phrase suivante… Il prend alors son gros poing dégueulasse… et il viole l'animal pour y déposer la semence de taureau. (Malheureusement, ce sont des termes parfaitement appropriés il me semble…)

Ainsi, la vache sera enceinte et va produire du lait. (Je prends l'exemple de la vache à chaque fois, le cas le plus répandue, c'est aussi pour ne pas répéter tous les noms des espèces abusées par l'homme.)

Une fois que son bébé va naître, vous croyez que le petit va pouvoir boire le lait de sa mère ?
Non bien sûr, il doit être vendu à des humains qui en ont tellement besoin que 75% de la population mondiale y est intolérante. (Ils sont obligés d'ajouter des enzymes dedans pour que les gens le supportent sans faire de réactions allergiques. Le lactase (une enzyme digestive), ce qui est présent dans le corps d'un nouveau né et permet de digérer le lait animal et qui, une fois l'individu adulte et ce peu importe l'espèce, n'est plus présent car l'individu adulte n'est pas censé consommer de lait animal.)
Selon les élevages, la durée peut être différente, mais en règle générale, le bébé est arraché à sa mère le jour de sa naissance, il ne doit jamais boire de lait, ce serait des pertes financières.

Si c'est une femelle :
Elle sera élevée pour devenir une vache laitière, comme sa mère. Branchée à une machine qui va pomper tellement de lait qu'elle en développera des infections. (Les cellules somatiques, l'industrie laitière a le droit de vendre du lait qui contient jusqu'à 400000 cellules par ml de lait, c'est du pus que les gens consomment, oui.)

Si c'est un mâle :
Il sera enfermé dans un minuscule enclos en bois dans lequel il ne peut même pas bouger. Il sera nourrit de façon à être carencé en fer. Ainsi sa "viande" sera plus blanche, pour ainsi être vendue…
Il sera abattu après 4 mois de cet enfer.

Pour la femelle, comme il faut produire, toujours produire plus. Chaque année, elle sera violée, chaque année, on lui volera son bébé.
De plus, comme à partir de 5 ou au plus 7 ans elles deviennent moins productives, elles rejoignent aussi les autres à l'abattoir, pour être remplacées par leurs filles, plus productives. L'espérance de vie d'une vache autrement est de 25 ans…

 

Si vous pensez qu'une vache ne tient pas à son bébé au moins autant qu'une femme humaine tient au sien, regardez cet extrait diffusé sur France 3 il y a quelques temps :

Vous pourrez noter que le fermier semble être un 'attentionné', il ne les frappe pas. (Je trouve grave de pouvoir dire que quelqu'un est 'attentionné' parce qu'il n'est pas en train de battre un autre être sensible…)
Regardez bien la réaction de la mère du bébé… en train de courir en vain derrière la voiture qui s'éloigne. En tant qu'humain, n'auriez-vous pas fait la même chose si quelqu'un venait voler votre bébé ?
La mère passera ensuite des semaines à pleurer son bébé, en vain aussi car elle ne le reverra jamais.


Pensez à tout cela la prochaine fois que vous boirez un verre de lait, que vous achèterez du fromage. A chaque fois qu'une personne en achète, elle crée de la demande. (Système capitaliste de l'offre et la demande, plus il y a de demandes, plus ils vont augmenter l'offre…)
Ainsi, en achetant, vous demandez à quelqu'un de violer un autre être pour vous, de lui voler son bébé, de l'exploiter durant toute sa courte et horrible vie et de les tuer tous les deux ensuite.

C'est pourquoi être végétarien ne peut pas être considéré comme "bon" pour la condition animale, c'est moins pire qu'omnivore, mais ce n'est pas 'bon' pour autant. C'est censé être seulement une phase transitoire vers le végétalisme ou le véganisme si ce n'est pas possible de faire le pas directement.
Sinon si cela dure, cela devient une sorte d'hypocrisie, se dire qu'en étant végétarien, on ne va pas causer de souffrances, c'est faux. Continuer à consommer des produits laitiers cause chaque jour, chaque seconde, à des millions d'être sensibles, des souffrances qu'on ne souhaiterait pas même à notre pire ennemi.
Alors pourquoi les causer à des êtres sensibles innocents ?

Face à la souffrance, tous les êtres sensibles sont égaux… (toutes les études le prouvent aujourd'hui — de même qu'il a été prouvé que les poissons souffrent… mais c'est encore un autre sujet…)

 

La question est donc :
Continuerez-vous à participer à la cause de toutes ces souffrances inutiles ou alors boycotterez-vous les produits de cette industrie atroce ?

 

Sur une autre note, il existe énormément d'alternatives végétales. Laits d'amande, de riz, d'avoine, de coco, noisette, châtaigne, épeautre…
Pour les fromages, si vous consommez du lait animal, bourré d'hormones, de 'médicaments' (car tous les animaux sont malades à être branchés à des machines), vous pouvez être sûr que même les fromages végétaux qui sont au soja seront moins néfastes pour votre santé. (Je précise cela, car le soja est sujet à de nombreuses polémique et présente de nombreux problèmes, j'écrirai à ce sujet plus tard.)

Si vous pensez que le goût n'est pas exactement le même et que vous êtes en manque de fromage : ce sont les hormones qui parlent et l'addiction. Dans le lait animal, il y a de la caséine, qui va donner une dose de casomorphine. Oui, c'est de la morphine, une drogue dure — certes en quantité faible — c'est présent naturellement car il ne faut pas que le bébé s'éloigne et perde sa mère de vue, sinon ce serait une mort certaine pour lui.
Ainsi, c'est de là que provient l'addiction au lait animal, au fromage.

Vous ne pourrez plus dire "je ne savais pas". Faites des recherches, vérifiez ce que je dis. Vous serez surpris de tout ce qu'on vous cache même sur de sujets qui semblent banals ! Et vous serez choqués de voir à quel point l'être humain est un monstre et se comporte comme une espèce barbare, sans la moindre raison valable de le faire.

Si vous pensez qu'il est normal de manger quelque chose à quoi les trois quart de l'humanité est allergique, qui cause autant de souffrances inutiles et qui agit comme une drogue sur vous…
Honnêtement, je ne sais pas quoi vous répondre.

Absolument rien d'origine animale n'est indispensable à notre vie. Tout existe en végétal !

Pour conclure, à titre d'exemple, même pour les habits ce n'est plus un problème. Je suis motard — un domaine où le cuir est de rigueur habituellement… — et ma tenue est 100% sans cuir et sans aucune matière animale et elle protège aussi bien que du cuir, voire mieux selon la matière utilisée : les matériaux végétaux ont fait d'énormes avancées ces dernières années et on trouve des choses d'excellente qualité. Par contre en Europe, l'offre est encore très limitée pour les gants et les bottes il est vrai. Mais ce n'est pas la faute aux matériaux, mais au principe de l'offre et de la demande : les seuls choix que nous faisons qui ont vraiment un impact dans le monde, c'est ce qu'on achète : on 'vote' avec notre porte-feuille. Alors avant d'acheter quelque chose, il faut se demander si cette chose correspond à notre éthique, à ce qu'on souhaite envoyer comme message aux industries et vers quoi on souhaite qu'ils se dirigent !

Si seulement les gens pouvaient réfléchir plutôt que de consommer, consommer, sans jamais se demander d'où cela pourrait bien venir et les conséquences que cela a dans le monde.

2 réflexions au sujet de « La condition animale, exemple de l’industrie laitière. »

  1. Jade

    Bravo pour ton article entier sur l’industrie du lait!
    Il est complet et tu expliques très clairement avec des mots simples, ce qui est une bonne chose. Effectivement ça doit être des humains de tout âges qui doivent s’intéresser à ce genre de sujet et pas que juste les adultes. J’ai moi même 15 ans et je suis devenue vegan il y a 2 semaines. J’ai du mal à accepter que j’ai déjà vécu tant d’années en consommant, consommant des produits laitiers, et pire, de la viande. Pourquoi? Lorsque ta famille ne te demande pas ce que tu souhaites manger, lorsque les docteurs ordonnent de consommer des produits laitiers parce que c’est « bon pour la santé », c’est difficile de faire son propre choix sans que personne ne te montre ce qu’il se passe réellement. Cependant, je suis contente de m’être documentée, d’avoir utilisé internet pour apprendre et découvrir de nouvelles choses, d’avoir lu des articles comme le tien qui m’ont fait ouvrir les yeux. Comme quoi on peut utiliser cet outil de recherche intelligemment. J’ai hâte de lire d’autres de tes articles qui m’ont l’air intéressants.
    Jade

    Répondre
    1. ArnaudP Auteur de l’article

      Merci pour ton commentaire Jade.
      Quand on s’est documenté, c’est l’évidence, mais encore faut-il prendre la peine de faire ce travail et de ne pas se contenter de se complaire dans la médiocrité de cette société où se poser des questions (et potentiellement se remettre en question !) est le plus souvent très mal perçu… Donc félicitations pour ce travail de recherches et pour avoir fait le choix d’appliquer le véganisme après t’être fait ta propre idée !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>