La bêtise humaine, cas de la médecine conventionnelle.

En rédigeant mon article sur le réchauffement climatique, j’avais terminé par le fait que la bêtise humaine était la réelle chose menaçant la planète. Je faisais là une allusion à la citation d’Einstein « Deux choses sont infinies : l’Univers et la bêtise humaine. Mais, en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue. »

 Il y a d’innombrables choses qui me choquent au quotidien, des choses qui visiblement sont normales pour la majorité des gens, des choses que la plupart ne vont même pas remarquer ou relever.

Mise en garde, je ne vais pas passer par quatre chemins dans ce qui suit. Gardez en tête que je critique le système, pas les personnes ! Tout le monde en est victime, à différentes échelles. Bon par contre, il y a de très nombreuses personnes critiquables car elles profitent de ce système… (j’ai souvent l’impression qu’il s’agit là de la majorité des gens en fait, à la recherche de gains personnels, prêts à tout pour gagner un peu plus, pour avoir plus de pouvoir, pour être mieux perçu, pour atteindre une position sociale plus élevée, etc.)

 

La médecine :

Je ne parviens pas à trouver quoi que ce soit qui tourne parfaitement rond dans ce domaine, ce n’est pas faute de chercher… Le seul domaine « sauvable » de ce système semble être celui des chirurgiens urgentistes, pour sauver une personne lors d’un accident. C’est là, la seule utilité réelle de la médecine conventionnelle à mes yeux, mais avant de vous exclamer par rapport au fait que le reste n’est pas si « mal » selon vous, attendez de lire ce qui suit. Voici une partie (car il est impossible d’être exhaustif avec tout ce qui ne va pas) des problèmes qu’on rencontre en médecine :

 

  • L’alimentation n’est pas prise en compte dans l’état de santé. (les médecins n’ont aucune connaissance en nutrition en fait, ils sont comme n’importe quelle personne lambda à ce sujet. N’importe qui — médecin ou non — se penchant sur la question de la nutrition sera plus calée qu’eux dans ce sujet. Les étudiants en médecine ne reçoivent presque aucun cours en nutrition ! Ca se résume à moins de 10 pages bien aérées qui pourraient se résumer à « il faut manger équilibré » et où le « pourquoi » n’est pas expliqué.)

 

  • A propos de nutrition d’ailleurs : les vitamines sont criminalisées. Lors des études, tout est manipulé de sorte à les faire ressortir comme les « méchantes » de l’histoire. Pour ce faire, ils mènent les études, comme celles pour la vitamine E, sur des patients très malades, ayant eu une attaque cardiaque, étant mourant. Puis lorsqu’ils meurent, c’est la faute à la vitamine E ! C’est comme si on voyait quelqu’un en haut d’un immeuble qui se jette dans le vide, au milieu de sa chute, on lui donne de la vitamine C, lorsqu’il atteint le sol, on déclare fièrement que c’est la vitamine qui en est la cause.

 

  • Question fraudes, c’est tout simplement incroyable ce qu’il se passe :

     

    Les gros groupes pharmaceutiques ne démentent même pas tout truquer, c’est comme cela qu’on a vu récemment GlaxoSmithKline être condamné à payer 3 milliards (!) de dollars pour avoir : payé des pots-de-vin à des docteurs ; fabriqué de toutes pièces des données assurant la sécurité de leurs « médicaments » et menti aux agences de santé (comme la FDA aux USA) ; fraudé auprès du système médical et avoir obtenu des milliards de la sorte ; menti auprès des services de contrôle à propos de l’efficacité des « médicaments ». Et donc ils ont payé 3 milliards et continuent comme si de rien était !!!

    A côté, nous avons des fabricants de vaccins comme Merck qui manipulent les résultats des vaccins pour faire croire qu’ils sont efficaces à 95% ou plus. (Alors qu’en réalité, c’est 0%, comme celui de l’HPV « gardasil », voir mon article à ce sujet dans la partie santé du blog.)

    Résultats de toutes ces études manipulées par toutes les boites pharmaceutiques pour vendre leurs productions à prix d’or qui sont ensuite enseignés aux étudiants en médecine, sans jamais leur laisser la moindre chance de questionner ce système. Tout est à apprendre par cœur, sans poser de question, sans même savoir d’où vient ce qui leur est enseigné… Les sources ne sont pas données, non. C’est le système médical qui fonctionne ainsi : un dogme qu’il ne faut pas questionner sous peine de mettre à jour cette grosse farce.

 

  • Les vaccins. Une théorie qui n’a jamais été prouvée, l’histoire a montré que cela causait des problèmes, que ça n’avait pas plus d’effet que l’évolution naturelle, autrement dit qu’ils n’ont strictement aucun impact, par contre qu’ils ont souvent été responsables d’épidémies de la maladie qu’ils étaient censés éviter justement. Sans parler de la tonne d’effets négatifs sur la santé. Mais continuons à vacciner sans réfléchir, ça rapporte de l’argent et c’est bien là le but dans la société actuelle, gagner de l’argent, non ? Voir mes articles…

 

  • A côté, nous avons des domaines où les « traitements » causent la maladie, comme celui des cancers. La chimiothérapie est si toxique que cela provoque le cancer même chez les pauvres pharmaciens qui ne font que la manipuler ! Imaginez les dégâts que cela cause dans le corps des victimes qui reçoivent ce « traitement »… De même avec les radiations, ce n’est plus un secret, les radiations causent le cancer !

    Ce pourquoi les gens qui en subissent finissent très souvent par déclarer des cancers généralisés, entre la chimio et les rayons, leur corps est détruit alors qu’il existe des solutions naturelles (mais qui ne rapporteraient aucun argent à l’industrie pharmaceutique, comme la vitamine D, aller au soleil… Et sans crème solaire qui bloque le processus de synthétisation de vitamine D !!! Amusant comme l’industrie pharmaceutique recommande de ne pas aller au soleil ou alors de mettre la crème solaire : sûr de finir déficient et donc de développer des problèmes de santé liés à cela). Autrement, les antioxydants les plus puissants (et donc les meilleurs pour la santé) peuvent aider à protéger des dégâts causés par ces « traitements » barbares aussi. Mais ça non plus, ils ne vont pas le dire, il ne faudrait pas risquer que les patients guérissent et arrêtent de payer des fortunes (en milliers, voire dizaines de milliers d’euros par personne malade…) pour rester malades jusqu’à la fin de leur vie et dépendants de ce système de maladie.

    Les cancérologues à travers le monde savent souvent que ces « traitements » n’en sont pas. C’est comme cela qu’il y a des sondages qui montrent que plus de 75% de ces médecins refuseraient ces « traitements » pour eux et leur famille s’ils avaient un cancer. Seulement, l’appel de l’argent encore une fois, ils gagnent leur vie grâce à cela et vont le recommander à leurs patients (victimes…) en omettant de leur expliquer pourquoi jamais ils n’accepteraient cela pour eux.

 

  • Question fraudes et mythes, on pourrait prendre aussi l’exemple de la myopie acquise (la majorité des cas), causée par le fait de vivre dans un monde moderne où nos activités demandent de regarder de près et où encore une fois le « traitement » est de donner une correction qui rapproche encore plus le monde de soi et va aggraver la myopie, demandant des ajustements de correction régulier : chcling. (Bruit de la cagnotte à sous de l’industrie.) Alors qu’il s’agirait au contraire de proposer des lunettes qui vont éloigner le monde de soi ! Voir mon article à ce sujet…

 

  • Le cas du SIDA, qui est un syndrome comportemental et n’est pas un virus. Ca n’a jamais été prouvé. La seule chose qui fait que c’est accepté aujourd’hui suite aux nombreuses voix qui s’étaient élevées pour signaler la fraude, ça a été la déclaration de Durban où plus de 5000 médecins et chercheurs ont déclaré que les preuves étaient satisfaisantes. Elles n’existent pas, mais puisqu’ils disent que c’est vrai, alors tout le monde les croit et ainsi a été étouffée la voix de la raison qui disait « Cela ne peut pas être un virus, il ne répond pas aux postulats de Koch !!! ». Voir mon article à ce sujet…

 

  • Des maladies sont purement et simplement inventées. Celui qui a inventé l’hyperactivité ADHD l’a par exemple déclaré avant de mourir, qu’il s’agissait d’une fraude et qu’il a gagné sa vie grâce à cela.

     

    Des choses comme l’hypertension artérielle, causée par une déshydratation chronique, mais miraculeusement, c’est devenue une maladie et il faut un « médicament », couteux évidemment, pour baisser la tension.

    D’ailleurs, c’est magique en médecine. Car il n’y a aucune condition qui est soignée, mais pour tout et n’importe quoi, il y a des « médicaments » qui existent, très couteux, qui ne soignent jamais la condition. Au mieux ils cachent des symptômes, et il faut les prendre à vie, bien évidemment.

 

  • Aux Etats-Unis, nous savons que le système médical (qui est le même qu’ici, la France étant même pire, nous sommes le premier pays consommateur de « médicaments » après tout…) est la troisième cause de décès. (Sans même prendre en compte les « traitements » comme la chimio et les rayons qui vont tuer des tas de personnes, dont les morts seront associées au cancer !). Les hôpitaux sont des refuges à saletés résistantes à tout et mortelles. Ce sont chaque années, des centaines de milliers de personnes qui sont tuées par ce système et ce, seulement aux USA. (En France, ce serait entre 15 et 35 mille chaque année, mais là encore, sans compter les morts associées à d’autres choses, comme les cancers.)

 

  • Pour la majorité des problèmes, ce n’est pas la faute au style de vie, mais bien entendu, uniquement la faute aux gènes. Ca semble être l’excuse pour tout de nos jours.

     

    « Vous êtes myopes ? C’est génétique ». (Voir ce dont j’ai parlé plus haut)

    « Vous êtes en surpoids ? Génétique. » (C’est pour cela que nous sommes passé d’une population « normale » il y a un siècle à une population où maintenant une personne sur deux est en surpoids et où l’obésité augmente chaque année… Ce n’est bien évidemment ni la faute aux fast-food, il faut bien les défendre, mcdo ayant son second plus gros marché au monde en France (il y a que les USA qui sont plus profitables pour eux) et certainement pas aux habitudes alimentaires qui dégénèrent au fil des années.

    « Vous avez un cancer ? Génétique. » (Utiliser des tonnes de produits chimiques toxiques ? Ce n’est pas un problème on vous dit, même s’ils sont cancérigènes, puisque si vous avez un cancer, c’est génétique et vous ne pouvez rien y faire voyons !)

    Pas une fois on ne prend en compte le fait que si une chose semble être courante dans une famille, « peut-être » que c’est lié au style de vie commun, à l’éducation transmise par les parents aux enfants ? Non ? Personne ?

    Si des parents fument, les enfants fument passivement souvent et ont plus tendance à fumer (par principe de preuve sociale de toute façon). Si les parents vont souvent dans des fast-food, de même, ils y vont avec leurs enfants qui vont trouver cela normal.

     

  • Enfin, nous avons l’industrie psychiatrique. Il suffit de regarder le DSM (manuel qui recense les différentes conditions, ou devrais-je dire tout ce qui sort de la norme, car il faut que nous soyons des robots, tous identiques évidemment et de préférences drogués par antidépresseurs ou autres psychotropes, ça « ralenti » et du coup, on se pose moins de questions.

     

    Il est possible de trouver des entrées vraiment « intéressantes » dans les dernières révisions, voici une de mes préférées : L’hypersexualité, maintenant, si une personne passe « trop » de temps à penser à des fantaisies sexuelles ou à pratiquer des activités sexuelles, eh bien elle a un problème mental et il faudra, bien entendu, lui donner des « médicaments ». Connaissant l’espèce humaine, ils tiennent là un bon filet afin de faire fortune…

    Quand on sait que plus d’une personne sur cinq aujourd’hui, en France, prend des « médicaments » (ça me coute de le dire à chaque fois comme ça, ce sont des drogues en réalité ! Un « médicament », selon sa définition, soigne, or ceux de la médecine conventionnelle ne guérissent rien, ils cachent, au mieux ils maintiennent la condition… Donc on ne peut pas les appeler « médicaments ») qui vont altérer la chimie du cerveau (antidépresseurs, etc.), alors qu’en fait, ce sont des gens normaux, sans problèmes particuliers, beaucoup de gens sont simplement « chiants » comme le diraient certains psy qui ne sont pas adeptes du « tout chimique ».

     

 

Bref, la médecine, c’est vraiment un cas particulier et je n’ai pas fini d’écrire à ce sujet… Quand je pense que je voulais travailler dans ce domaine, avant de creuser le sujet et de me rendre compte de ce qu’il était en réalité : une industrie qui cherche à faire du profit, peu importe les méthodes employées et les conséquences.

Dans les articles, j’explique ce que j’avance par contre, ici, c’est simplement un billet d’humeur car j’en ai marre d’avoir l’impression d’être le seul à me rendre compte de tout cela. Bon sang, peu importe les gens, peu importe leur catégorie socio-culturelle, peu importe leur QI, la majorité, tous domaines confondus, vont se plier à ce système de la maladie. Je ne comprends pas !

C’est pourtant évident que si on agit avant que le problème ne se déclare, imaginons un système médical de la santé (et non pas de la maladie comme actuellement), alors il n’y aurait même pas à chercher à « traiter » l’immense majorité des « conditions ».

Et si on cherchait vraiment à soigner les gens, on arrêterait le « tout chimique » qui ne soigne rien, mais qui maintient, à vie, dans la maladie, générant des profits absolument honteux pour l’industrie pharmaceutique, profits gagnés sur le dos de leurs victimes, des patients qui vont réellement en souffrir, chaque jour.

C’est simplement écœurant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>