Histoire du monde contemporain, pourquoi le revenu de base est vital à l’évolution de notre société.

Avant toute chose, je tiens à préciser qu’il reste encore une semaine pour signer l'initiative européenne pour un revenu de base pour tous :

Plus d'informations ici (ainsi que le lien pour signer sur le site de l'UE.)
http://basicincome2013.eu/fr/index.html

 

Je ne vais pas détailler ce qu'est le revenu de base ici, pour cela vous avez le site ci-dessus ainsi que de nombreux sites internet qui traitent du sujet.

Par contre, il faut avouer que c'est le genre d'initiative qui ne sera probablement jamais médiatisé et cette initiative ne sera très certainement jamais appliquée, du moins pas dans l'état actuel du monde. Je vais essayer d’expliquer à la fois pourquoi cela ne sera pas appliqué et pourquoi il faut quand même la signer, ce qui peu paraître un peu paradoxal à première vue.

En effet, vous avez peut-être lu certains de mes autres articles et vous saurez directement pourquoi, du moins je l’espère. Pour comprendre comment le monde fonctionne, il ne faut pas simplement prendre chaque composante à part et dire « j’ai compris comment fonctionne le système monétaire » ou « j’ai compris pourquoi le véganisme est vital à appliquer », enfin c’est bien mais il ne faut pas s’en arrêter là dans l’idéal… Il faudrait, pour ceux qui ne le font pas naturellement, apprendre à faire des liens entre les choses. Pas facile étant donné que tout le système scolaire est fait de sorte à apprendre aux enfants à ne jamais faire de liens entre les choses : exemple de la médecine, on prend chaque partie du corps séparément, mais jamais comme un tout, ce qui fait que la médecine conventionnelle ne fonctionne pas, ne guérit à peu près rien, mais est la troisième cause de mortalité dans un pays comme la France. (Et encore, c’est sans prendre en compte les mauvais conseils qui vont entrainer la mort à long terme, ni des « traitements » qui sont en fait si toxiques qu’ils vont tuer les gens. Non c’est la troisième cause simplement en prenant les morts liées à des erreurs, des accidents, à des effets dits « secondaires », aux horreurs qui se développent dans les hôpitaux etc.. Si on prenait tout en compte, cela ne fait aucun doute que ce serait la première cause de mortalité dans le monde, car c’est la faute de la médecine s’il n’y a pas prévention des cancers et maladies cardiovasculaires, mais qu’au contraire ils recommandent des choses qui vont provoquer ces maladies dégénératives : faites les comptes, vous comprendrez !)

Pour les autres disons simplement que le jour où les banquiers accepteraient une chose comme le revenu de base, ainsi de donner un peu d'indépendance à leurs esclaves économiques, c’est qu’il y aurait eu de gros changements, qu’ils ne seraient plus présents en réalité, qu’il y ait eu une révolution qui ne rate pas comme celle de mai 1968 par exemple. Révolution qui avait été reprise par les partis politiques déjà au pouvoir, ce qui au final avait simplement renforcé leur emprise sur le peuple. Et de toute manière, si on remonte à la révolution de 1789, ce n’était pas non plus pour le peuple, mais une révolution de la bourgeoisie pour prendre du pouvoir à la noblesse. Résultat, ceux au pouvoir ont mis en place le système qui leur avait permis à eux d’atteindre le pouvoir : les élections. Le peuple, au final, n’a jamais réellement eu le pouvoir. Nous avons le « droit » d’élire, parmi un choix limité et sélectionné à l’avance, des personnalités à peu près toutes identiques et servant toutes le même système, celui des banquiers internationaux. C’est le principe même d’une oligarchie. Et d’ailleurs, le terme de démocratie est de moins en moins utilisé par les politiciens (c’est devenu la mode à la « République » à la place) car les gens commencent à se rendre compte qu’on n’est pas en démocratie, surtout depuis leur coup avec la constitution européenne, imposée contre la volonté de deux peuples, dont nous, les français…

 

Histoire des banquiers internationaux.

Avant de continuer, vous vous demandez peut-être pourquoi je les appelle « banquiers internationaux ». En fait, c’est simplement car ils n’ont pas de nation, ils cherchent le pouvoir, les bénéfices, le contrôle, peu importe à qui ils doivent s’allier. Ce serait donc absurde de dire « le banquier anglais Rothschild » alors qu’ils ont du pouvoir aux Etats-Unis, encore aujourd’hui par la réserve fédérale. De même qu’en Europe. J’y viendrai plus loin.

Il faut aussi bien distinguer « banquiers » et « banquiers internationaux ». Votre banquier est tout aussi victime que vous de tout ceci et il n’en a probablement pas la moindre connaissance non plus. Car surprise, ce n’est pas enseigné non plus à l’école.

Pour en revenir aux banquiers internationaux et comprendre comment tout ceci est possible, il faut remonter dans l’histoire, celle qui s’est réellement produite. Pour rappel, parce que ce n’est pas enseigné durant notre scolarité, c’est lors de la bataille de Waterloo que tout a balancé en notre défaveur et jusqu’à ce jour, rien n’a fondamentalement changé pour nous.

Comme vous le savez, cette bataille consistait en un affrontement entre les français et les anglais. A l’époque, il n’y avait aucun moyen de communication rapide. Il y avait donc des émissaires qui observaient les batailles et qui rentraient rapidement dans leurs pays respectifs pour annoncer la victoire ou la défaite.

A cette époque, les Rothschild ont saisi une rare occasion pour mener à bien probablement le plus gros « casse » de l’histoire. Leur émissaire, voyant que les anglais allaient inévitablement gagner est parti le plus tôt possible de la bataille. Lors de son arrivée en Angleterre, un jour avant le retour de l’émissaire anglais, il a annoncé à Nathan Rothschild que les anglais avaient remporté la victoire.

Pour comprendre leur coup, gardez en tête par exemple ce qui est arrivé à la bourse américaine le 11 septembre 2001 : les prix ont chuté globalement de 7% dans une même journée. Mais nous vivons dans un monde plus complexe aujourd’hui et les implications des attentats étaient moindres que la victoire ou la défaite des anglais à Waterloo.

Imaginez maintenant ce qui s’était passé lorsque tous croyaient que leur pays était vaincu, les implications : ils ont tous vendu. Ainsi, le plus grand délit d’initié de l’histoire n’a pas été celui du 11 septembre 2001, contrairement à ce qu’on peut lire ici et là, mais c’était lors de la fin de la bataille de Waterloo.

Les Rothschild ont ainsi fait croire à la défaite en vendant leurs livres (sterling, la monnaie). Nathan Rothschild restait de marbre et continuait à dire à ses agents de vendre, vendre. Les autres voyant le manège en ont déduit qu’il savait forcément que les anglais avaient perdu et donc que les conséquences allaient être catastrophiques pour l’Angleterre. Résultat, panique totale, tout le monde a vendu tout ce qu’ils avaient, le cours de la livre s’est totalement effondré, ne valant presque plus rien. (Quelques centimes de dollar seulement). Ainsi, ils avaient réussi à faire chuter le prix de la livre et discrètement, chose que personne n’avait remarqué sur le coup, il avait donné l’ordre non plus de continuer à vendre, mais d’acheter. Ainsi, les Rothschild ont racheté toutes les livres disponibles, ce qui représentait au final la majorité de ce que possédait l’Angleterre, le tout pour une misère de la valeur réelle. L’Angleterre qui, suite à cette victoire, était devenue la plus grande puissance…

Ainsi, grâce à ce coup, ils sont devenus la famille la plus puissante du monde. Cela a permis à Nathan de placer ses fils dans d’autres pays, à la tête de banques : Etats-Unis, France, Allemagne…

Depuis, les banquiers internationaux (Rothschild et d’autres dans d’autres pays, comme les Rockefeller, les Morgans et d’autres — qui ne possèdent pas seulement les banques d’ailleurs, mais aussi l’industrie pétrolière, l’armement, etc..), ont la main mise non pas seulement sur l’Angleterre mais sur toute l’Europe et les Etats-Unis.

Pour les Etats-Unis, cela a été plus compliqué, car à plusieurs reprises, des présidents ont tenté de s’opposer aux banquiers, Lincoln, Jackson, Kennedy, se sont opposés à la banque, et il faut noter qu’à part Andrew Jackson, le seul vainqueur du lot, les autres ont fini assassiné.

Aux Etats-Unis, il y a toujours eu une résistance aux banques. Les banquiers ont tenté, sans relâche, de prendre le pouvoir comme les Rothschild avaient réussi à le faire en Europe. C’est ainsi que certains présidents, comme Andrew Jackson, s’y sont fermement opposés. Andrew Jackson lui a réussi. Son plus grand accomplissement selon lui, suite à ses deux mandats de président, était : « I killed the bank! » (J’ai tué la banque !).

Il parlait de la seconde banque centrale des Etats-Unis. Car cela a toujours été le but des banquiers internationaux : mettre en place des banques centrales, banques qu’ils peuvent facilement contrôler et qui contrôlent toutes les autres et ainsi tout le système financier.

Suite à la victoire de Jackson sur la banque, victoire oubliée des peuples (ou plutôt censurée dans les livres scolaires d’histoire : il ne faudrait pas donner de « mauvaises » idées à la jeunesse n’est-ce pas !), les banquiers ont dû trouver d’autres stratégies. (En Europe pour faire le parallèle, cela a été très simple pour les Rothschild qui étaient bien trop puissants suite à leur coup à Waterloo… Personne ne s’est jamais opposé à la banque, à chaque fois les gouvernements servaient la banque.)

C’est ainsi qu’au début du 20e siècle, les banquiers internationaux se sont retrouvés pour créer la « réserve fédérale », leur dernière tentative en date pour prendre le contrôle des Etats-Unis, elle est née en 1913 et est toujours en place à ce jour. (Et vivement attaquée aux Etats-Unis par le peuple, même si les médias n'en parlent pas, bien évidemment. Et par certains présidents, qui ont donc la fâcheuse tendance à se faire assassiner dès qu’ils parlent contre la banque… Allez comprendre… !)

Pour la mise en place de la réserve fédérale, c’est le président Woodrow Wilson qui a fait l’erreur de l’accepter. Il aurait déclaré qu’il était très malheureux de son acte et qu’il le regrettait, en disant qu’il avait causé la ruine de son pays. Le problème étant que la source n’est pas facilement retrouvable, l’a–t-il réellement dit ? Est-ce qu’il travaillait en fait pour les banquiers et n’a jamais eu de regrets ? Aucun idée, mais toujours est-il que les faits sont là : la réserve fédérale a été créée par son accord en 1913.

A noter qu’aux Etats-Unis, ce qui est fédéral est censé être au gouvernement, sauf que la réserve fédérale est privée et ceux qui en sont à la tête demeurent, à ce jour encore, inconnus. (Mais il y a peu de doutes quant au fait qu’il doit encore y avoir les Rothschild parmi d’autres familles de banquiers internationaux. C’est certes de la spéculation, mais à part des banquiers internationaux, honnêtement, qui pourrait y être ? Enfin de toute façon, on ne le saura probablement jamais.) Ce point est important car son nom a été choisi exprès pour porter à confusion, peu de gens savent que c'est une banque privée en réalité.

Comme Lincoln l’avait fait en son temps, en s’opposant aux Rothschild pendant la guerre civile (ce qui lui avait valu d’être assassiné…), c’est Kennedy ensuite qui a tenté de s’opposer aux banquiers. Alors on ne sait pas trop suite à quoi son assassinat a été commandité, certains disent que c’est par rapport à l’ordre exécutif 11110, je n’en suis pas convaincu (il ne s’attaquait pas directement à la réserve fédérale dans cet ordre) et honnêtement, comment le savoir réellement ? Le fait est qu’il a fini assassiné… en sachant que sa famille s’opposait clairement (et publiquement) à la réserve fédérale et visiblement il n’en faut apparemment pas plus pour être « écarté » du pouvoir. Car il allait de toute façon continuer à s’opposer à la banque et ce n'est apparemment pas une chose à faire si l'on souhaite avoir une longue espérance de vie.

Maintenant, j’imagine sans peine que beaucoup sont en train de se dire « oh la théorie du complot, encore ». J’ai envie de leur répondre, oui il y a des complots, sans arrêt, partout, dans tous les domaines. Je vous invite à aller chercher la définition d’un complot, d’une conspiration, et vous comprendrez alors que même le fait de nous avoir imposé la constitution européenne, en la renommant « traité » (qui a quand même valeur supérieur juridiquement aux lois des pays membres !), c’est un complot ! Complot des gouvernants contre les peuples qui avaient pourtant dits qu’ils n’en voulaient pas ! Ils ont agi par derrière pour l’appliquer quand  même, contre le vote des peuples. Ils ont donc comploté contre le peuple pour y parvenir. Donc à la prochaine personne qui pensera à ces termes « théorie du complot » en pensant discréditer ce qu’elle critique simplement en prononçant ces termes, comme si « complot » rimait avec impossible, merci d’y réfléchir à nouveau avant de dire une telle ineptie. Les gens qui exposent des complots et conspirations, même si souvent ils peuvent mal l’exprimer, ont malheureusement souvent raison. (Exemple aussi des attaques du 11 septembre 2001.)

Maintenant qu’il existe des exemples récents, (constitution européenne pour le plus visible : c’est à la limite une moquerie du peuple d’ailleurs, pour bien nous montrer que nous n’avons strictement aucun pouvoir et qu’ils peuvent faire ce qu’ils veulent, ils ne s’en sont même pas cachés tellement ils se pensent au-dessus de nous, le peuple… Ou celui du 11 septembre pour une opération « false flag » bien plus discrète et cachée aux yeux du peuple car là cela aurait entraîné immédiatement une révolte…), il serait temps d’arrêter de regarder comme des fous ceux qui osent parler contre les médias, contre les gouvernements et donc par conséquents contre les banquiers internationaux, banquiers que vous défendez en attaquant ceux qui dénoncent leurs agissements et ils doivent probablement compter sur des gens crédules comme cela pour les défendre et leur permettre de continuer à agir ainsi.

Vous me pardonnerez le fait de m’être égaré, je me bats contre ce genre de discours depuis mon enfance, j’ai été pris pour fou, pour être un gourou de secte, j’ai reçu des attaques personnelles et j’en passe (mais pas sur ce blog, je touche du bois). Mais jamais personne, jamais, n’a réussi à démontrer que j’avais tort sur ce genre de sujet. Donc j’invite n’importe qui, comme à chaque fois, à prouver que tout ce que j’avance est faux et à le faire par l’argumentation. (Et la phrase : « ça se saurait si c’était ainsi » n’est pas un argument… Mais c’est malheureusement ce qu’on entend le plus souvent quand on explique aux gens comment fonctionne réellement le monde dans lequel ils vivent. Voir mon article sur la preuve par le nombre pour comprendre pourquoi cet argument n’est pas recevable et n’est même pas un argument finalement.)

 

Les opérations false flag.

Il ne faut pas avoir peur non plus de parler des opérations false flag. Devoir reparler du 11 septembre ne m’enchante pas (se répéter sans cesse, tomber sur des gens qui n’écoutent même pas, qui s’en moquent parce qu’ils ne sont pas directement concernés, une honte ce genre de comportement, ce manque de solidarité entre humains de pays différents, enfin passons…), mais pour les familles des victimes il faudrait pourtant continuer à le faire, et ce jusqu’à ce que ce soit reconnu… Qu'il y ait une justice… (Ce mot n'a plus aucun sens de nos jours et en poursuivant la lecture, vous en prendrez pleinement conscience…)

D’ailleurs, peut-être que tout le monde ne sait pas ce qu’est une opération « false flag ». En fait, c’est la mise en scène d’un attentat (ou d’une attaque) d’un gouvernement (ou d’un lieu public, ayant de la valeur aux yeux de la population et pouvant entraîner un élan de patriotisme) par ce même gouvernement dans le but d’obtenir le soutien du peuple. Le tout en faisant croire que l’attaquant est quelqu’un d’autre, qu’il existe vraiment un ennemi ailleurs et qu’il « faut » aller l’attaquer en représailles évidemment, avant que ce supposé ennemi ne frappe à nouveau.

Il y a eu des opérations false flag à travers toute l’histoire, ils comptent sur l'ignorance des peuples pour continuer à les reproduire encore et encore… Et le pire, ils y arrivent et les gens avalent les versions officielles sans aucun esprit critique, sans jamais se poser de question…

Les guerres mondiales ont aussi leur lot d’opérations false flag, comme la majorité des guerres récentes en fait.

Pour la première guerre mondiale, il y a cette histoire avec les u boot allemands (des sous marins) : les banquiers ont autorisé à voyager un paquebot rempli de gens innocents, en leur disant qu’ils avaient la permission de naviguer dans les eaux allemandes, tout en sachant que cela avait été annoncé par les allemands que tout bateau serait coulé à vue… Le gouvernement américain a ainsi pu obtenir le soutien du peuple qui était scandalisé bien évidemment de voir des citoyens américains tués par un u boot allemand alors qu'ils pensaient ne pas pouvoir être pris comme cibles. Et voilà, entrée en guerre des Etats-Unis avec le soutien du peuple.

Pour la seconde guerre mondiale, j’imagine que vous connaissez quand même l’histoire de l’incendie du Reichstag ? (Pour justifier la montée au pouvoir d'Hitler, de sa dictature, c'était en 1933). Puis l'histoire de la soi-disant attaque de la Pologne contre une station radio allemande (Gleiwitz) le 31 août 1939. Ce qui a permi à Hitler de lancer son invasion de la Pologne le jour suivant !

Et celle de Pearl Harbor à nouveau pour justifier l’entrée en guerre des Etats-Unis : où ils savaient à l’avance que l’attaque allait avoir lieu et qu’ils l’ont volontairement caché afin de pouvoir justifier l’effort de guerre ensuite et obtenir le soutien du peuple. Peu importe le nombre de morts, cela n'a aucune importance à leurs yeux… Nous sommes sans valeur pour eux.

La guerre du Vietnam est « originale » aussi, ce qui a amené à l’entrée en guerre des Etats-Unis est un affrontement avec la flotte navale vietnamienne. Selon les journaux américains (car les opérations false flag ont toujours le même but : gagner le soutien du peuple), plusieurs vedettes (c’est un petit bateau contenant des torpilles) auraient attaqué un destroyer américain à deux reprises, dans les eaux internationales ! Violant au passage les règles d’engagements de l’armée vietnamienne… Ce qui fait que les équipages des navettes auraient dû probablement désobéir aux ordres de l’armée viet et violer les règles d’engagement, le tout à bord de ces petites vedettes pour aller attaquer un gros destroyer ! Parfaitement logique un tel acte. La première attaque aurait eu lieu (mais qui l'a réellement fait ? Quel intérêt avaient les vietnamiens à lancer une telle attaque ?), mais pour la seconde, celle qui a amené la déclaration de guerre, cela a été prouvé par la suite que les deux navires américains « attaqués » étaient en fait seuls dans les eaux, qu'ils tiraient et esquivaient des cibles non existantes, en ayant mal interprété leur radar apparemment. Grâce à cela en partie, à nouveau le peuple américain s’est fait manipuler et a soutenu la guerre… (Quand je parle du peuple américain, je ne parle pas de tous les américains évidemment, l'équivalent de ceux en France qui passent leur temps devant les journaux télévisés ou qui lisent les journaux de grande audience disons. Donc la majorité de la population quand même.)

Bon ensuite, il y eu bien entendu les guerres contre le terrorisme et on nous « rappelle » de temps en temps que le danger est toujours là en créant une autre opération false flag. Comme celle du 11 septembre 2001 où c'était techniquement impossible que des avions détruisent les tours, d'où leur vitesse de chute : vitesse de la chute libre. Ce qui montre que c'était des démolitions contrôlées. Surtout pour le bâtiment 7 qui s'est écroulé tout seul. D'ailleurs, vous trouverez sans doute « cocasse » si vous ne le saviez pas encore que le propriétaire des bâtiments venait juste de signer un contrat d'assurance pour couvrir précisément ce genre de désastre, ainsi il a pu toucher une véritable fortune, sur le dos des milliers de victimes… Enfin dans cette histoire, il y a tellement de preuves et de choses incohérentes, à part de fermer les yeux et de se répéter « ce que nous dit le gouvernement est vrai, ce que nous dit le gouvernement est vrai, lalalala », c'est impossible de ne pas se rendre compte que c'était une opération false flag. Ces « rappels » servent donc afin que le peuple continue à vivre dans la peur. Peur que n’importe où, un fanatique pourrait se faire sauter avec nous et que du coup, il faut accepter toutes ces lois liberticides… pour notre « protection », bien évidemment…

 

Maintenant, vous pourriez vous demander, mais quels intérêts pourraient avoir les banquiers à provoquer des guerres ?

C’est une bonne question et la réponse est assez simple : l’industrie de l’armement et la dette !

Que fait un pays lorsqu’il entre en guerre ? Il va développer son armée, mettre en marche l’énorme machine de guerre, tout ceci a un coût énorme. Les pays sont obligés d’emprunter l’argent à la banque centrale. C’est ainsi que par exemple lors de la seconde guerre mondiale, tous les pays se sont retrouvés ruinés, leur dette ayant explosé durant les années de guerre… Par exemple, la dette des Etats-Unis a été multipliée par plus de deux fois durant la seconde guerre mondiale. (L’Angleterre de même, ainsi que la majorité des pays concernés par la guerre.) Bon depuis, comme en France et en Europe, ils ont trouvé une meilleure astuce : interdire aux Etats de battre leur propre monnaie (d'abord par une loi en 1973 en France). C'est ainsi que maintenant avec le traité de Maastricht (ayant valeur supérieur aux lois des pays membres), les Etats n'ont plus le droit de battre leur monnaie et sont donc obligés de payer l'intérêt aux banquiers. Inutile de dire que la dette a une tendance exponentielle et qu'elle ne réduira jamais. (Mais cela leur permet d'augmenter les impôts, les taxes, etc.. De rendre encore plus difficile la vie en société, disant au peuple de travailler encore plus, pour gagner encore moins…)

Bref, dans tous les guerres, il n’y a qu’un vainqueur : la banque (et l’industrie de l’armement, qu’elle contrôle, enfin ce sont les mêmes « familles puissantes » qui en sont à la tête aussi). Tous les peuples, eux, ils sont toujours perdants. Qu’est-ce que nous, le peuple, on a gagné dans une guerre ? Et vous pouvez y réfléchir par rapport à n’importe quelle guerre de l’histoire ! Qu’est-ce que le peuple a pu gagner dans une guerre ? A part de mourir pour d’autres qui profitent d’eux ? Quand on y pense, c'est si abominable et épouvantable que la majorité des gens vont simplement être dans le déni en prenant conscience de ce genre de chose. Se savoir dupé à un tel niveau, avec de telles conséquences, dans un vrai monde libre, ce serait plus qu'inacceptable. Mais non, nous vivons sur la planète Terre et ici c'est « normal », du moins, vous voyez beaucoup de gens s'en préoccuper ? Les gouvernements continuent à lancer des guerres un peu partout, rien de plus banal que de lire à propos d'une autre guerre dans un journal… Absolument écoeurant.

Nous savons aujourd’hui que les banques ne se contentent pas de financer un camp pour les guerres, mais ils financent en plus les deux camps (exemple de l'ascension au pouvoir des nazis : merci les banquiers !) : gagnants sur tous les points.

C’est précisément cette chose que je ne comprends pas avec les gens et qu’il faudrait qu’on m’explique un jour, même si je sais que c’est impossible à expliquer de façon rationnelle. Pourquoi les peuples, victimes de toutes les guerres, continuent à faire confiance à ces institutions qui les envoient se faire tuer pendant que les copains banquiers qu’ils servent sont les seuls à y gagner quoi que ce soit. Et surtout, pourquoi cela fonctionne encore de nos jours ? C’est évident pourtant non, que le peuple ne gagne jamais rien d’autre que des souffrances et la mort suite à des guerres ?

Mais ça fonctionne et cela continue, encore et toujours, tristement…

 

 

Et en France, qu'en est-il ?

Je prends souvent l’exemple des Etats-Unis tout simplement parce que le peuple a tendance à poser plus de questions qu’en France où on croit bien bêtement les versions officielles et où c’est plus difficile de poser des questions. Ici, on est très rapidement traité de fou et discrédité par des attaques personnelles dès lors que l’on se pose des questions et, « pire », si on « ose » remettre en question les versions officielles.

D’ailleurs en France, on est très forts, car on n’attend même pas que les gens puissent être présidents avant de les assassiner. Là, l’exemple est frappant, Coluche.

Déjà, son retrait des élections présidentielles de 1981 est assez louche, c’est suite à un assassinat qu’il se retire, après lui-même avoir reçu des menaces. (L’assassinat est dit ne pas être politique, mais d’une il ne le savait pas sur le moment et de deux il avait reçu des menaces, du coup ce n’est pas étonnant qu’il ait pris peur et qu’il se soit retiré…)

Il était populaire et donc dangereux pour ceux au pouvoir, car le peuple écoutait ses messages et il ne mâchait pas ses mots sur les politiciens d’ailleurs, ce qu’ils sont vraiment.

Pour la petite histoire, on ne sait pas non plus exactement pourquoi il a été tué en 1986, du moins pas exactement. Pour ceux qui l’ignorent, on a su il y a quelques années seulement que tout avait été caché au public. Que sur le lieu de l’accident, il y avait deux de ses amis qui le suivaient à quelques mètres et qu’ils ont vu le camion, sur une ligne droite, couper violemment et sans prévenir la route à Coluche, ne lui laissant aucune chance. (Pas de chance pour ceux qui l’ont organisé, il y avait des témoins… et la vérité ressort toujours un jour, même si la version officielle ne change pas… Là il aura fallu attendre 20 ans pour l'apprendre même si de très nombreuses personnes savaient que c'était louche bien avant ces découvertes…)

D’après ses amis, il préparait des nouveaux spectacles, il avait prévu de dénoncer des tas de choses, les politiciens, les inégalités sociales, le chômage, etc.. Le tout est d’ailleurs toujours valable aujourd’hui, il aurait ainsi pu avoir un impact énorme et visiblement au gouvernement, ils ont jugé que c’était trop dangereux de le laisser s’exprimer tant il était populaire. Je dis au gouvernement car la gendarmerie a participé au « cover up ». (Des gendarmes étaient aussi apparemment sur place avant l’accident et avaient bloqué la route pour raison d’accident, au moment même de l’accident…  D’autres amis le suivaient, partis quelques minutes après lui et se sont retrouvés bloqués. Il y a aussi cette histoire avec les renseignements généraux présents sur le lieu de l’accident… Cela hurle « gouvernement impliqué ».)

Vous le savez peut-être, mais en France, tout ce qui est diffusé par la presse provient de l’AFP, soi-disant parce que c’est « fiable ». Cette agence est contrôlée par le gouvernement (nul ignore que les renseignements généraux surveillent largement tout cela, enfin j'espère que vous le savez en tout cas…). Ainsi, à chaque fois que vous lisez un journal, c’est pourquoi ils utilisent tous les mêmes histoires, en même temps. Ils reformulent juste un peu, mais dans l’ensemble, c’est du copié-collé. L’AFP annonce la nouvelle et tous les journaux recopient, bêtement. D’ailleurs, vous devez mieux comprendre la nullité des médias, des journaux télévisés et papiers.

Sinon pour en revenir à Coluche, qui menaçait l’acceptation par le peuple de l’esclavage économique souhaité par les banquiers internationaux (car une personne qui vit dans la peur de finir à la rue est facilement manipulable et elle acceptera énormément de choses, sans se révolter), le « qui » est assez évident. On sait que la gendarmerie était dans le coup, que les renseignements généraux aussi, le gouvernement aussi, ces deux derniers rendant des comptes au-dessus encore. Probablement dans certaines sociétés « secrètes », comme le siècle qui a longtemps eu une énorme influence en France avant de disparaître il y a quelques années.

Là encore l’existence des sociétés secrètes n’est plus à démontrer. C’est un fait, prouvé, documenté. Chaque année par exemple, la plupart des « puissants » de ce monde se rendent à la réunion de Bilderberg, dans un lieu protégé par une armée privée. On peut même retrouver des listes de participants pour certaines années. Par contre chaque réunion est parfaitement interdite au public et à la presse. Nul n’a le droit d’y entrer. (Beaucoup essaient, surtout aux Etats-Unis, mais ils se font chasser par l’armée privée qui protège la pourriture de la planète et je pèse mes mots.) Ils continuent à le faire impunément, il y a même des élus américains qui s’y rendent (pris en photo à chaque fois maintenant par tous ceux qui cherchent à dénoncer leurs agissements) alors qu’il est clairement indiqué dans la constitution américaine que ce type de regroupement, en secret, est interdit, par la constitution donc ! La constitution est le texte qui est censé avoir la plus haute valeur juridique… Cela montre à quel point ils sont au-dessus et moquent de nous. Ils font des lois et autres pour nous contrôler, nous le peuple, pour nous exploiter, nous voler (lois pour les taxes, les impôts), mais ils ne respectent rien eux-mêmes.

Pour les réunions de Bilderberg, elles ont lieu depuis plus d’une cinquantaine d’années maintenant, on y retrouve toujours le même noyau, présent chaque année, avec parmi les Rockefeller qui y siègent depuis le début, à la tête ou en tant que second (vice-chairman).

Mais c’est loin d’être la seule société secrète internationale, il y a aussi la commission trilatérale…

A chaque fois, ce qu’il faut comprendre, c’est qu’ils ne donnent pas des ordres à exécuter, ce serait une dictature, cela serait trop simple à dénoncer et cela ne tiendrait pas dans le temps. (Enfin pour ce qui est des assassinats, c’est une autre histoire et cela ne passe très probablement pas par ces sociétés secrètes, encore trop « publiques » pour ce genre de décision. Mais aux Etats-Unis, ça pourrait être par exemple, le CFR, council on foreign relations). A la place, ils vont proposer des idées, dire que « telle chose » ça marche et ainsi, les PDG et autres invités « privilégiés » (car c’est sur invitation seulement pour y avoir accès) vont le mettre en place. C’est ainsi qu’a été développé la délocalisation : il a suffi qu’un petit groupe de banquiers internationaux avancent l’idée que délocaliser allait amener des bénéfices à très court terme pour que les grands groupes s’y mettent et que les plus petits, voyant les grands le faire et faire des bénéfices s’y mettent à leur tour, et ainsi de suite. (Du coup, les petits ont tendance à couler car bien évidemment, la délocalisation ne fonctionne pas à moyenne terme et en aucun cas à long terme. Il n’y a que les multinationales qui peuvent se le permettre. Ainsi le fossé entre les multinationales et le reste se creuse encore plus…)

Enfin j’explique cela d’une façon relativement simpliste, j’espère que cela vous permettra d’en saisir le principe de fonctionnement et de comprendre que par la simple influence, on peut réellement contrôler les choses, de façon indirecte et donc cachée, ce qui permet d’éviter les foudres des peuples. A chaque fois qu’il y a des problèmes liés à ces idées, le peuple ne va jamais se retourner contre la source, les banquiers internationaux. Non bien évidemment, le peuple ignore même qu’ils sont là, au-dessus du reste, à donner leurs idées en gonflant l’égo d’invités sélectionnés qui vont s’exécuter car pensant que l’idée provenant  de « l’élite », cela ne peut être que bien. (Malheureusement, ce n’est pas plus compliqué pour manipuler les gens… Encore que ceux qui sont invités, ce sont de toutes façons des pourris et qui sait si ceux-là ne savent pas en réalité parfaitement ce qu’ils font et les conséquences que cela a, mais je m’égare.)

Pour le peuple donc, il va voir que tel président va être le responsable de telle mesure. Mais c’est une mesure impopulaire, que faire à partir de là ? Simplement présenter le candidat de l’autre parti (car dans la majorité des pays, il n’y a en fait que deux — ou trois — gros partis, financés par des multinationales ou autres grands groupes, où les PDG sont à chaque fois membres de certaines sociétés secrètes… Enfin vous voyez le dessin ?). Le peuple, déçu par le candidat actuel va voter pour l’autre parti, pensant avoir fait un choix pour le changement (et le parti opposé ne manque pas de le dire à chaque fois : « votez pour le changement ! »). Résultat : ils vont voter à chaque fois pour un candidat au service des banquiers internationaux, un candidat qui va tout faire pour servir ce système oligarchique corrompu. Puis le nouveau candidat sera à nouveau impopulaire (évidemment, il sert les banquiers internationaux — qui ne font strictement rien dans l’intérêt du peuple — comment pourrait-il être vraiment populaire ?), et c’est alors que dans l’autre parti, une nouvelle tête dira apporter « le changement ». Et ainsi de suite… Cela fait des décennies que le manège dure, et cela fonctionne toujours aussi bien (enfin un peu moins d'années en années, d'où l'augmentation progressive de l'abstention). Enfin je ne ferai pas de prédictions pour les prochaines élections, est-ce que le candidat du « changement » sera de droite ou de gauche, on s’en fout complètement en réalité. Dans tous les cas, ce sera un candidat représentant les banquiers internationaux, il sera élu, inévitablement car il n’y a pas d’autre choix, les médias le mettront en valeur par rapport aux autres. (Surtout en France où il faut impérativement les 500 signatures pour se présenter, une bonne façon de bloquer le système. Mais aussi maintenant, les temps de parole ne seront plus identiques entre les candidats, autrement dit, la censure va être encore plus facile lors des périodes électorales, comme si le contrôle par les deux gros partis n’étaient déjà pas assez conséquent… Ils ont un peu peur du FN, parti qui semble être contre les banquiers, d'après ce qu'ils disent. Mais il y a toute cette histoire de racisme derrière, puis ils fonctionnent toujours dans le même système politique : les élections. Il ne faut donc pas les voir comme la solution. La solution est à chercher hors de ce système, ce qui rend la chose délicate à atteindre évidemment.)

Et ceci continuera à se reproduire, encore et encore. Les gens ne se rendant pas compte que ce n’est qu’un écran de fumée, que par derrière, ils sont tous amis, qu’ils servent tous les multinationales, les banquiers, à nouveau qui servent les banquiers internationaux. Mais le cinéma continuera, avec les pseudos guerres « gauche et droite » alors qu’ils ont les mêmes objectifs (qui ne comprennent pas celui de servir le peuple, juste celui d’avoir l’acceptation du peuple, ce qu’ils obtiennent à chaque fois sans peine, en prétextant des choses comme « notre système démocratique, c’est la seule façon d’être libre, sinon c’est la dictature », ils répètent cela durant tout le cursus scolaire et nul ne le remet en question, le peuple va même défendre ce système pourri, les alternatives sont diabolisées…), tout ce cinéma a vocation à occuper le peuple, loin des problèmes réels.

 

Tout cela pour dire que le système tel qu’il est n’est pas juste, il ne pourra jamais l’être, cela ne sert à rien de l'espérer et certainement pas de l'espérer de la part d'un « élu ». Il ne pourra jamais s’améliorer tant que ce sont ces mêmes banquiers qui contrôlent tout par l’intermédiaire des banques centrales et qu’ils influencent le monde grâce aux « sociétés secrètes » (qui ne sont plus secrètes aujourd’hui donc, mais dont le peuple n’a aucun accès…).

Ils nous tiennent en esclavage économique pour éviter  qu’il ne puisse y avoir révolte, les gens sont trop préoccupés à assurer leur propre survie. Dans ces conditions (la pauvreté qui ne cesse de progresser partout, y compris en France…), comment se révolter contre ce système du « mal » ? (Je ne sais pas vraiment comment le définir autrement : un système où on envoie des millions de gens s’entretuer pour faire des bénéfices sur leurs morts, où tout le monde nait esclave économique et doit lutter toute sa vie pour essayer d’avoir assez pour vivre, j’ai du mal à le qualifier par autre chose que « le mal ». Et je n'ai pas l'impression d'être caricatural pour le coup.)

 

Où je veux en venir ? (Et j’espère ne pas avoir perdu tout le monde, mais je pense qu’il faut avoir connaissance de tout cela pour comprendre la suite.)

C’est là qu’il faut comprendre que le revenu de base, une merveilleuse idée : donner de l’indépendance au peuple, lui permettre d’avoir le temps de penser, de se préoccuper des autres et de ne plus simplement penser à sa propre survie (à l’égoïsme que cela entraîne : diviser pour mieux régner). Il est absolument évident qu’avec le revenu de base, tout s’améliorerait.

Maintenant, pensez-vous sincèrement que les banquiers internationaux seront ravis par une telle mesure et qu’ils accepteraient de l’appliquer avec tout ce que vous savez sur eux maintenant ? Est-ce dans leur intérêt de le faire dans tous les cas ?

C’est toujours la question à se poser quand on souhaite comprendre une chose dans le monde politique : à qui cela profite. Le revenu de base, c’est clair et irréfutable, cela profiterait au peuple. A qui cela ne profiterait pas : aux banquiers, aux gouvernements, aux médias, etc.. Une population qui aurait le temps de penser ! Pour eux, c’est comme si on tirait une alarme « attention danger, le peuple aurait le temps de penser par lui-même, il ne faut pas laisser faire ! ». Surtout que si les gens savaient toutes les atrocités qu’ils ont commises à travers les siècles, ils seraient probablement tous exécutés pour crime contre l’humanité et on pourrait inventer à cette occasion la notion de crime contre la planète entière (vu qu’ils ne respectent rien et ne pensent qu’au pouvoir).

Bref, il ne faut pas s'attendre à entendre parler de ce genre de proposition ailleurs que sur internet et vous savez maintenant pourquoi, donc il y a uniquement le bouche à oreille pour sensibiliser les gens, comme d'habitude si je puis dire quand on va contre les souhaits de ceux qui s'auto-proclâment être « l'élite » de ce monde.

Ils contrôlent — indirectement — les gouvernements, les médias de grande audience, le système éducatif… Le tout totalement corrompu du coup… (Voir l’exemple dans mon article précédent sur les différents constats de cette société : le cas de la multinationale Nestlé qui a un accord avec le ministère de l’éducation afin d’atteindre plus facilement les jeunes…)


Maintenant, nous savons donc aussi que l'Europe n'est pas démocratique, que la constitution européenne a été imposée, renommée simplement en traité (qui a valeur supérieur aux lois des pays, je le rappelle), contre l'avis de deux peuples, dont nous, les français. Mais encore une fois, « on » a oublié et « on » laisse couler… Car qui a le temps d’en parler n’est-ce pas ? C’est bien mieux de commenter le dernier match de foot ou de parler de la dernière mode vestimentaire… Pendant que le peuple est distrait, loin des problèmes importants, les lobbyistes peuvent agir comme bon leur semble, sans aucun contrôle, faisant le sale boulot des banquiers internationaux.

Mais alors, pourquoi parler de cette initiative européenne si c’est évident que cela ne sera jamais appliqué tant qu’il y a les banquiers internationaux qui tirent les ficèles de ce qui se passe dans le monde ?

Il faut que le peuple se rende compte d’une chose, s'ils sont au pouvoir et qu'ils ont les « élus » qui les servent, c'est uniquement par ce que nous, le peuple, les laissons faire ! (Car il y a grosse ignorance de l'histoire, du système tel qu'il fonctionne en réalité.)

Si le peuple se rendait compte que « il est plus nombreux, presque infiniment plus », alors les choses pourraient changer. Mais pour cela, il faut arrêter de tirer dans les pattes de son voisin, arrêter de jouer aux égoïstes qui veulent toujours gagner plus, y compris en écrasant les autres, qui sont pourtant victimes aussi de ce système. Il faudrait donc s'en prendre aux vrais responsables…

Ainsi ce genre d’initiative montre qu’en Europe, il y a des centaines de milliers de personnes au minimum qui disent « non, je souhaite un monde plus juste, avec moins d’inégalités sociales, un monde moins égoïste ».

Cela indique « Je sais qu’un autre système est possible, que ce serait mieux ».

Si vous mettez cet article en lien avec mon article précédent (et je sais que je me répète, mais c’est ce qu’il faut faire pour tout : faire des liens entre chaque chose et si vous ne pouvez pas car ce n’est pas votre façon de penser, lisez des écrits comme celui-ci qui montrent où il y a des liens à faire et pourquoi), vous comprendrez ainsi que quoi qu’il arrive, il suffirait de retirer l’intérêt et d’ajouter le revenu de base — qui serait payé largement grâce aux économies à ne plus payer la dette par l’intérêt : d’ailleurs saviez-vous que l’impôt sur le revenu sert à rembourser la dette ? Et que c’est remboursé directement aux banquiers ? Enfin plus ou moins « directement », selon les pays. Le pays où c’est le plus direct sont les Etats-Unis : l’impôt sur le revenu est totalement injuste, injustifiable, inutile et part directement à la réserve fédérale qui est une banque privée… C’est grâce aux Etats-Unis en grande partie d’ailleurs que l’on sait ce qu’il en est du monstre qu’est « la banque ». Grâce à leur opposition régulière à ce système monstrueux.

Ainsi, nous aurions sans problème un monde très différent, moins égoïste, où les gens auraient le temps de s’intéresser et d’aider la communauté. Ce qui est dans l’intérêt de tous (du peuple). Là encore, on n’a rien à y perdre, strictement rien. Les seuls qui ont quelque chose à y perdre sont les banquiers (et tous ceux qui les servent et qui ont leur pouvoir grâce à eux… comme les élus de ce système oligarchique…)

Il serait peut-être temps de commencer à en parler au moins ? Cela ne sert à rien d’attendre qu’on vous en parle, que les médias en parlent, vous l’aurez compris maintenant.

De mon côté, j’ai signé pour dire aux autres, qui sont comme moi, qu’ils ne sont pas seuls à vouloir la fin de cet esclavage économique. Car concrètement, c’est bien ça le but du revenu de base : la fin de l’esclavage économique !

Et vous qu’en pensez-vous ?

 

Pour finir, il est assez évident maintenant, à une semaine de la fin des signatures, que l’objectif du million de signataires va être difficile à atteindre. Cela ne voudra pas dire que c’était une mauvaise idée ou que tout le monde s'en moquait évidemment. Cela voudra simplement dire qu’il y a eu un « black-out » total des médias sur le sujet, que la majorité des gens ignoraient tout de cette initiative, de ses implications !

J’espère que mon article vous aura au moins permis de réfléchir au fonctionnement du système dans lequel nous vivons. C’est là un peu mon objectif en écrivant ces articles, faire réfléchir, montrer des choses qui passeraient autrement inaperçues aux yeux de beaucoup et j’espère ainsi permettre à certaines personnes d’ouvrir les yeux, au moins sur certains sujets. J’espère de même que vous irez faire vos propres recherches, je ne vous demande pas de me croire sur parole évidemment. Je pense avoir donné assez de précisions pour vous permettre de faire vos propres recherches et ainsi vous faire votre propre idée sur la question : c’est ce qui est réellement important, c’est la base de la liberté de penser.

 

Bon voilà, j’en ai terminé avec cet article, j’espère que vous signerez quand même l’initiative si le délai n’est pas encore dépassé à l’heure où vous lisez ceci. Ne serait-ce que pour soutenir les autres citoyens européens qui demandent une amélioration des conditions de vie de tous ! Leur montrer que non, ils ne sont pas seuls à le vouloir !

Aussi, c’est dire aux banquiers, nous sommes de plus en plus nombreux à ne plus vouloir être vos esclaves économiques. Même si j’imagine que la plupart des signataires n’auront pas conscience de cela, c’est une des implications du revenu de base et j’espère que vous l’aurez compris maintenant et ainsi que vous saurez pourquoi ce genre de concept est si important.

Autrement, j'ai toujours le même conseil en tête : pensez (par vous-même), puis parlez-en autour de vous !

Merci pour votre attention.

3 réflexions au sujet de « Histoire du monde contemporain, pourquoi le revenu de base est vital à l’évolution de notre société. »

  1. thomas

    Bonjour,

    Vous avez l'air d'être un homme avec un avis sur tout et une connaissance impressionnante

    vu votre jeune âge. Comment faites vous pour alliez votre travaille et recherche sur tous ces

    domaines.

    Je suis salarié dans une grande société de communication ce que vous dites sur le revenu de

    base me passionne car si il est adopté je serai le premier a démissionner pour pouvoir y avoir droit

    et je ferai tout mon possible pour que ma famille et amie démissionne de leur travail et qu'ils

    puissent profiter de la vie au lieu de participer à un monde qui se détruit.

     merci bonne journée

     

    Répondre
    1. ArnaudP Auteur de l’article

      Bonjour,

      Je vous remercie pour votre commentaire !

      Je ne sais pas vraiment comment répondre à la question pour allier travail et recherches, je pense que ça dépend principalement de la vie sociale que l’on mène, car le temps de travail, il est bien difficile d’y échapper à notre époque. Du coup, pour avoir le temps de faire des recherches, on empiète forcément sur autre chose. C’est justement là tout l’intérêt du revenu de base, donner la possibilité aux gens de pouvoir tout allier en même temps, de faire ce qui leur plait et non ce qu’ils sont obligés de faire. Le niveau de satisfaction de vie augmenterait grandement pour tous.

      Il y a de plus en plus de gens qui militent pour le revenu de base inconditionnel dans toute l’Europe, mais c’est un sujet malheureusement encore très peu connu alors que c’est pourtant dans l’intérêt de tous (du peuple) ! Alors il ne faut pas hésiter à en parler !

      Merci, bonne journée à vous de même

      Répondre
  2. Aurel

    Le problème c'est que certains du Mouvement français pour le revenu de base considère Etienne Chouard comme un penseur progressiste ce qui est faux c'est un conspirationniste qui véhicule certaines idées notoires et ses liens étroits avec l'extrême droite avec des gens tel qu'Asselineau et Meyssan le confirment. Après certains mènent le combat de manière individualiste quitte à ne pas écouter les gens les plus concernés par le revenu de base.

    Répondre

Répondre à ArnaudP Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>