Bon sens, esprit critique, cohérence ? [Introduction au site]

Avant propos :

Je ne souhaite pas imposer mes idées et opinions et je ne souhaite pas que l'on me croie sur parole bien évidemment. Par contre, j'espère que certains iront faire des recherches par eux-mêmes, qu'ils se poseront des questions pour se faire leur propre opinion. C'est là le but de cet écrit : amener à réfléchir.

 

Je viens de lire un article à l'instant où les commentaires sont révélateurs une fois de plus, ce qui m'a amené à écrire ce petit article.

Je ne donne pas seulement le lien (voir vers les 2/3 de l'article) pour l'article mais aussi et en bonne partie pour les commentaires.

Depuis quelques semaines (à propos de l'alimentation), on me répète que les gens commencent à réfléchir et agissent mieux… N'ayant vu strictement aucun changement du comportement chez les autres, j'ai rapidement compris que c'était suite à la médiatisation de l'ancien journaliste télé A. Caron suite à la publication de son livre « No Steak ». Ainsi, j'entendais tout le monde se réjouir « Ca y est, ils en parlent enfin ! ».

Je ne vais pas critiquer la naïveté des gens ici, mais je pourrais tout aussi bien le faire en rappelant des tas de choses où les gouvernements mentent car ils ont quelque chose à y gagner même si c'est un mal pour le peuple et où les multinationales manipulent les gens pour faire du profit.

Allez, un exemple pour l'illustrer : les vaccins. Basé tout comme l'omnivorisme sur une théorie qui a été prouvée fausse avec l'avancée de la science, des technologies, de nos connaissances, mais que l'immense majorité de la population ne remet pourtant pas en question. Seule une minorité dans les deux cas.

 

Je pourrais donner des tas d'exemples, mais à quoi bon ? J'ai, au fil de ma vie, découvert des tas de sujets où la manipulation était de rigueur et où les gens étaient ignorants. A chaque fois les mêmes mots ressortent à un moment ou un autre tel que l'horrible "secte", car une personne remettant des choses en question ne peut faire partie que d'une secte, c'est évident bien sûr ! (La libre pensée est morte il y a bien longtemps…)

Peu importe si les plus grosses sectes sont en fait légales, dans un immobilisme parfait et ont provoqué la majorité des guerres dans l'histoire. (Oui je parle bien des religions. Si les gens se donnaient la peine de faire des recherches plutôt que d'y croire aveuglément, ils se rendraient compte de tous les plagiats qui existent. Tout a été écrit par l'homme, mais le pire, c'est sans doute qu'à chaque fois ils se copient les uns les autres de religions plus anciennes encore et disparues et bien oubliées aujourd'hui. Mais (presque) personne n'étudie l'histoire "réelle", cachée par les vainqueurs des guerres, par les gouvernements qui souhaitent garder leur pouvoir, par certains édifices religieux qui ont en leur sein des secrets que personne n'oserait imaginer — là je parle des caves du Vatican pour ceux qui l'auront déduit oui.)

 

Il en revient toujours la même chose au final, les gens croient naïvement ce que les différentes formes d'autorité vont leur dire de faire. (Le principe de l'autorité, une des principales technique d'influence et de manipulation — Le livre "Influence" de Robert Cialdini est intéressant si vous voulez en savoir plus sur les principes de base de l'influence dans notre société et pouvoir ensuite vous en protéger et ne plus vous faire manipuler par toutes ces entreprises qui les utilisent pour du profit et même ces gens qui les utilisent pour des gains personnels.)

 

Je ne sais pas si je dois parler de la "démocratie", cette croyance comme quoi le peuple aurait du pouvoir parce qu'il élit des gens qui se croient être "l'élite". (Allez voir comment ça se passe dans les "grandes" écoles de France, on apprend aux étudiants à profiter des autres, à les exploiter, à les voler… à devenir des gens mauvais en somme, simplement pour y trouver du profit et/ou du pouvoir.)

Bien rares sont ceux qui ont compris que là où il y a élection d'une minorité présélectionnée, il n'y a pas de choix réel. C'est une oligarchie où on donne aux citoyens l'illusion d'un choix en proposant des personnes presque identiques, avec des idées et des valeurs presque identiques, le tout en faisant croire qu'ils s'affrontent. Comme sur une scène de théâtre.

Et les gens continuent de se demander après chaque élection, pourquoi ça va toujours plus mal qu'avant alors que ce ne sont pas les mêmes. Pourquoi les multinationales et les banquiers ont toujours plus de pouvoir et pourquoi les gens ont de moins en moins de droits — de privilèges en réalité, car un droit, ils ne peuvent pas nous le retirer, s'ils nous le retirent, c'est qu'il s'agissait juste d'un simple privilège qu'ils nous laissaient avoir et maintenant ils nous le retirent — de moins en moins en libertés et sont de plus en plus pauvres. (Il ne faudrait pas que les gens n'aient plus de difficulté à terminer leurs mois, sinon ils pourraient commencer à réfléchir, à avoir le temps de se poser des questions plutôt que d'angoisser à l'idée de ne pas avoir assez pour vivre et de devoir accepter n'importe quelles conditions de travail. Donc évidemment que la situation va continuer d'empirer, ils ne veulent pas qu'ils réfléchissent, qu'ils remettent des choses en question…)

Mais grâce à des campagnes coutant des fortunes, l'opinion des gens est manipulée, on leur fait croire que ces nouveaux candidats seront différents, que eux, oui, ils tiendront leurs promesses. Je pense que je n'ai pas besoin de préciser ce qu'il en est par la suite, prenez simplement les derniers présidents (peu importe leur parti).

Petite note sur l'oxymore qu'est l'élection démocratique. Combien se sont déjà demandés si l'élection était vraiment le meilleur système comme l'indiquent les livres scolaires, livres qui sont validés par le gouvernement, gouvernement qui a obtenu son pouvoir par l'élection ! (Je vous laisse y réfléchir pour ceux qui ne l'auraient jamais fait.)

 

Je pourrais aussi parler de tout un tas de choses qui sont la cause des mauvaises conditions de vie à notre époque, en particulier le système monétaire et plus précisément le système de réserves fractionnaires : la dette par l'intérêt. Mais là encore, seule une minorité de gens qui était intéressée par le sujet s'en est rendue compte. (Encore que sur internet, ce sujet commence à être connu, même si la majorité du peuple demeure ignorante.)

Je m'arrête là dans les thèmes différents (même si je pourrais continuer et faire le tour de toutes les disciplines : médecine, nutrition, physique, astrophysique, cosmologie, technologies, histoire… opérations false flag…)

 

J'ai une question à laquelle j'aimerais que vous réfléchissiez, composée de plusieurs pour l'illustrer convenablement mais au final c'est une seule et même question :

Pourquoi beaucoup de gens, qui sont visiblement intelligents, vont découvrir par exemple le fonctionnement réel du système monétaire ne vont pas se rendre compte qu'il existe les mêmes manipulations, les mêmes mensonges (pour du profit) dans l'industrie médicale, ou dans la nutrition, ou dans d'autres domaines parmi ceux que j'ai cités ?

Pourquoi les personnes végétariennes pour l'éthique ne vont même pas se rendre compte que la production de lait animal, cela a des conséquences éthiques au moins aussi graves que la production de chair animale ? (Si on réfléchit quant à l'éthique, il n'y a qu'une solution viable : le véganisme — qui apporterait des solutions pour la santé, pour l'environnement, pour la faim dans le monde, pour le bien être des animaux… D'ailleurs, ce n'est pas valable que pour l'éthique en y pensant, il en va de même pour le motif de la santé, et pour l'environnement aussi.. En fait, ça n'a pas vraiment de sens d'être végétarien sans avoir pour objectif d'être végétalien ou vegan au final.)

Et pourquoi ils ne se rendent pas compte des autres choses où les industries mentent et les gouvernements les soutiennent. (On pourrait citer les crises financières qui sont à chaque fois fomentées par un petit groupe qui en tire un énorme bénéfice, saviez-vous par exemple que lors du "bailout" des banques en 2008, elles ont en réalité fait de gros bénéfices ? En somme, ils ont simplement volé de l'argent à l'Etat, qui vole l'argent au peuple par des impôts injustes, comme celui sur le revenu, reversé intégralement pour rembourser les intérêts, enfin la dette, mais la dette étant composée uniquement des intérêts des emprunts que l'Etat ne peut plus faire par lui-même sans avoir justement à rembourser des intérêts…)

Pourquoi ceux qui comprennent certaines manipulations ne se demandent pas s'il pourrait y en avoir, de la même manière, dans d'autres domaines et pourquoi c'est si difficile pour eux de pouvoir l'admettre, même s'ils ont pris conscience de manipulations dans un domaine précis ?

Pourquoi donc cette incohérence ?

 

C'est pourtant évident que :

– Si un type de multinationale va manipuler pour un gain personnel et obtenir le soutien des gouvernements, les autres font très certainement de même.

– Si le gouvernement ment à propos d'un sujet qui va servir les intérêts d'une industrie aux dépens du peuple, il va le faire à propos d'autres sujets.

– Si des industries entières sont basées sur des mensonges, peut-être que les autres ne sont pas si irréprochables que certains se l'imaginent et qu'elles ont peut-être davantage le profit en tête que le bien être de la population.

Alors pourquoi (presque) personne ne semble avoir une vision globale de la situation ?

 

Sans doute trop conditionnés par le cursus scolaire qui nous force à apprendre par cœur les idées et valeurs du système au pouvoir, sans pouvoir en dévier sous peine d'être sanctionnés au moindre comportement déviant, à la moindre réflexion qui irait contre les dogmes de la société. Le système des diplômes est là simplement pour dire "candidat conforme" en fin de compte. C'est pourquoi le bac est généraliste et qu'on ne permet pas aux enfants de se spécialiser. Il faut qu'ils aient un certain degré de conformité aux idées de la société avant qu'on ne leur permette d'entrer dans la vie adulte où ils pourraient être écoutés. (Car l'avis d'un enfant n'a aucun poids.)

Le pire étant sans doute que ce ne sont même pas ceux qui profitent sur le dos du peuple qui vont défendre le système qui profite à eux seulement. Non, ce sont les pauvres gens qui, souvent pensant défendre des idéaux qui n'ont jamais été les leurs mais qui leur ont été imposés depuis leur jeune enfance, vont combattre ceux qui veulent les aider en réalité.

Ceux qui vont chercher à défendre les autres, à leur apprendre qu'il y a un autre moyen, sont discriminés, mis à l'écart, insultés, maltraités. Dès la maternelle, on apprend à trouver la différence ! A l'entourer, le pointer du doigt, à mettre à part ceux qui présentent des différences ! Et nous vivons dans une société où la discrimination est partout : l'âge, le sexe, le physique, le fonctionnement cérébral, les idées… Tout ce qui n'est pas dans la "norme" est discriminé, comme si c'était quelque chose de mal, de mauvais d'être différent.

 

On pourrait vraiment se demander quel avenir pour l'humanité ?

Pour donner un exemple comme quoi nous ne sommes encore que des sauvages, regardez ce qui arrive aux gens qui essaient vraiment d'améliorer les choses. Des gens comme Gandhi — qui disait entre autre qu'on pouvait juger la grandeur d'une nation à partir de la façon dont elle traitait les animaux — ils sont assassinés.

Son crime, avoir voulu un monde plus harmonieux… Car c'est visiblement perçu comme un crime pour beaucoup qui ne se rendent pas compte que lorsqu'on attaque une idéologie ou des pratiques, c'est au fait même qu'on s'attaque, et non pas à la personne qui le pratique ! Cette personne peut changer, un acte ponctuel ne la définit pas ou ne devrait pas du moins. Pourtant la façon habituelle de s'en défendre est d'attaquer personnellement celui qui va produire la critique de l'acte en lui-même. En quoi cela a le moindre sens ?

Il faut apprendre à se dissocier de nos actes, ce n'est pas une faiblesse d'apprendre de nos erreurs, de s'améliorer. Mais là encore, l'immobilisme est bien perçu dans la société alors que le changement est très mal reçu.

 

Voici le lien de l'article dont je parlais au début, par curiosité vous pouvez regarder l'article et les commentaires, c'est édifiant pour qui est un minimum informé sur ces questions.

http://www.huffingtonpost.fr/2013/04/27/vegetariens-contre-bouchers-la-guerre-du-steak-aura-bien-lieu_n_3169232.html

Je ne sais pas si je dois en commenter pour illustrer en quoi c'est édifiant… Il y aurait tellement de choses à dire.

A noter que c'est amusant de voir ceux qui critiquent n'importe comment avouer ne pas avoir lu l'article ?! Alors pourquoi commenter de la sorte quand on ne sait rien et qu'on reste une fois de plus dans l'immobilisme de la pensée, sans chercher à en savoir plus.

Une chose est certaine en lisant de tels commentaires, révélateurs des comportements que j'ai pu observer aussi en dehors d'internet tout au long de ma vie, l'humanité n'est vraiment pas prête à évoluer, la plupart préfèreront attendre qu'il n'y ait plus aucun poisson dans les océans avant de commencer à se demander s'il fallait arrêter la pêche avant. Ils préfèreront attendre, comme en Bretagne, d'être envahis par des algues avant de se demander s'il ne faudrait pas remettre en question l'élevage porcin — et encore, c'est quand ils admettent que c'est bien lié à cela alors que pourtant cela a été prouvé, mais ils préfèrent le nier !

Le plaisir personnel avant tout. Même s'ils condamnent leurs enfants pour un simple plaisir éphémère et remplaçable par un autre… (Des alternatives existent pour tout aujourd'hui. Nous vivons à une époque merveilleuse pour cela, nous pouvons enfin bien agir, seulement il faut se donner la peine de se questionner sur ce qu'on fait dans un premier temps.)

La majorité des gens semble incapable de se remettre en question avant d'être les deux pieds face au mur, sans élan et de ce fait incapable alors de franchir ce mur qui ne cesse de s'élever… Plus tôt on évolue, meilleur sera l'avenir, ça semble pourtant évident quand on a une fuite d'eau, on ne doit pas se contenter d'éponger. Il faut la réparer et le plus tôt possible. Alors pourquoi (presque) tout le monde s'attaque aux conséquences mais jamais aux causes des problèmes ou plus précisément à la cause des causes ? (Celle qu'on ne cerne qu'en réfléchissant vraiment au problème. Pourtant, il faut toujours remonter à la cause des causes si l'on souhaite vraiment changer les choses.)

 

A notre époque, et ce dans tous les domaines, lorsqu'on prouve fausse une chose, on s'attend à ce qu'elle soit remise en cause, ce qui serait logique et pourtant, les gens se mettent à défendre ce qui a été prouvé faux… Allez comprendre…

Bon certes, aujourd'hui on ne brûle plus les gens qui vont contre la pensée unique… mais la maltraitance est simplement passée à un autre niveau : les exclure, les insulter, les dénigrer, parfois et bien trop souvent encore à les frapper ou pire.

Sans avoir parlé de tout car cela aurait été bien trop long (déjà que je doute fortement que cet écrit sera lu entièrement…), après un quart de siècle passé sur cette planète, le constat est édifiant pour moi. Nous vivons dans un monde malade, constitué d'ignorants visiblement incapables de remettre en question leur façon de se comporter — c'est tellement branché d'être stupide, et c'est ringard de se poser des questions… — incapables d'apprendre des erreurs du passé (le meilleur exemple pour cela : les opérations false flag qui ne devraient plus fonctionner depuis Rome au moins ! Et pourtant… le 11 septembre 2001 prouve bien que ça fonctionne toujours aussi bien) ou bien à attaquer ceux qui souhaitent améliorer l'état général du monde ou encore à assassiner le meilleur de ce que l'humanité a à offrir !

Nous nous croyons évolués, mais en réalité, seule la technologie évolue et c'est une bonne chose qu'elle évolue oui. Seulement, il faudrait aussi que les consciences évoluent, qu'on apprenne à remettre en cause les pratiques et les normes désuètes.

 

Je ne sais pas s'il faut que je le précise, mais je ne visais personne en particulier dans cet écrit. C'est un simple constat sur les généralités que tout un chacun peut observer à propos de la société dans laquelle nous vivons — du moins si nous prenons le temps d'essayer de comprendre le monde qui nous entoure et de faire des recherches pour en savoir davantage sur les points où il semble y avoir des problèmes, des incohérences.

 

On me dira qu'il faudrait que je donne les sources mais pourquoi ? Quelqu'un qui ne prendra pas le temps de chercher par lui-même n'ira de toute façon pas lire les sources, qui sont très nombreuses. (Aussi, en parfaite honnêteté, je ne me souviens plus de l'ensemble de mes sources pour ce billet d'humeur, il y a des choses qui remontent à plus de dix ans… Mais j'ajouterai une page proposant une partie de mes sources, cela permettra aux intéressés d'approfondir certains sujets. J'y mettrai les références vers les livres ainsi que les sites internet qui m'auront le plus marqué et que je trouve les plus intéressants.)

Mon but n'est de toute façon pasqu'on me croit sur parole ici dans cet écrit, je le répète, c'est simplement d'essayer de faire réfléchir.

Que certains se disent "Ah tiens, je sais qu'ils mentent à propos du véganisme afin de protéger une industrie vouée à disparaître mais qui leur rapporte encore de l'argent, est-ce qu'en fait ils ne mentiraient pas sur autre chose pour des buts similaires ?" ; "Je sais que les religions causent beaucoup de mal, pourtant elles sont légales, qu'y a-t-il d'autre de légal qui cause du mal ?" ; "Je sais que les politiciens mentent pour être élus, dans quels autres domaines nous ment-on ?" ; "Le système monétaire est mauvais et cause notre ruine, n'y aurait-il pas d'autres domaines où la norme ou ce qui est place n'est pas une bonne chose ?" ; "Pourquoi ne valorise-t-on pas les idées alternatives à l'école, pourquoi on nous demande d'utiliser une seule et unique méthode, celle approuvée par le gouvernement ou l'académie des sciences qui est dans l'immobilisme de la pensée depuis bien longtemps ?" ; "Pourquoi n'y a-t-il plus aucune découverte en physique fondamentale et qu'ils s'empêtrent à inventer des notions qui ne correspondent plus à la réalité mais seulement à des équations mathématiques basées sur des principes prouvés faux ?" (Comme la théorie du big bang qui est basée sur le red shift — décalage vers le rouge — comme étant la distance, ce qui a été prouvé faux grâce à des observations faites par Halton Arp avec Hubble, pourtant le modèle standard est basé sur le big bang qui est donc faux… Je vous laisse méditer là-dessus.)

 

Je suis sûr qu'une bonne partie des gens sait qu'il y a des manipulations, des mensonges, des magouilles, mais ils se cantonnent tous à un nombre très restreint de sujet. Il faut faire des liens, des connexions entre les choses et il y en a des tas, partout : tout est lié ! (Comme en médecine, il faut prendre le corps dans son ensemble pour guérir une maladie tel que le cancer, ce n'est pas en retirant une tumeur (et la partie du corps qui va avec) que le cancer n'est plus là. La personne se retrouve mutilée et peut ne plus avoir de tumeur, mais elle est toujours malade et d'autres tumeurs feront leur apparition inévitablement des années plus tard car la cause n'a pas été traitée — faits cachés par la médecine conventionnelle qui change régulièrement la définition de ce qu'ils appellent une personne "guérie" du cancer, en diminuant la durée avant la réapparition d'une autre tumeur entre autre. Tout cela car le problème n'a pas été observé dans son ensemble, mais seulement la conséquence locale : la tumeur et non pas le style de vie malsain qui a causé l'amas de cellules cancérigènes. Dois-je parler en plus de la corruption dans ce domaine, que les 3/4 des oncologues à travers le monde refusent la chimiothérapie et les radiations pour eux et leurs familles car ils savent que c'est seulement extrêmement dangereux et sans intérêt. Par contre, ils continuent de le faire subir à leurs patients, et gagnent leur vie ainsi… Il est beau le serment d'Hippocrate…)

 

Il existe des tas de solutions dans tous les domaines, le problème est qu'il faut que ce soit reconnu massivement comme mauvais pour pouvoir porter à la lumière du jour ces solutions sans qu'elles ne soient rejetées par les "masses" qui vont défendre aveuglément un système auquel ils sont esclaves sans en avoir conscience.

 

J'espère qu'au moins certains points vous amèneront à vous poser des questions (autres que celle d'essayer de savoir si je suis fou ou non, dans l'idéal) et je vous remercie de m'avoir lu.

Et je sais très bien que la lecture est une activité perçue comme ringarde à notre époque, peut-être qu'une partie des problèmes dont je parle vient de là d'ailleurs… Allez savoir.

 

PS : J'ai bien conscience que j'en demande beaucoup trop et que je suis trop exigeant avec la majorité des gens que je croise car ces sujets ne les intéressent simplement pas. Ils préfèrent le plus souvent s'intéresser aux choses frivoles, histoires « people » et autres.

Mais je laisse quand même cet écrit que j'avais rédigé sur un coup de tête en lisant des commentaire sur le lien cité — c'est tombé sur le végétarisme, mais cela aurait pu partir de n'importe quel autre sujet figurant dans cet écrit.

Cela vous indiquera aussi un peu tout ce que vous pourrez trouver comme sujets sur ce site, de ce fait, je m'en sers comme article d'introduction.

2 réflexions au sujet de « Bon sens, esprit critique, cohérence ? [Introduction au site] »

  1. Jérémy

    quelle bouffée d'air frais!

     

    certaines internautes se réveillent très légèrement, mais l'incohérence de ne pas lier les sujets entre eux..ça a, effectivement, de quoi exaspérer au plus haut point; est-ce si difficile, bon sang?

    visiblement, nous avons le même âge, et c'est avec plaisir que j'ai lu l'ensemble de l'introduction au site (je me sens également un peu moins seul dans ma condition 'd'extra-terrestre' curieux à la recherche d'informations); mais comme tu l'écris, il y a de forte chance que des personnes ne lisent qu'une infime partie, sans doute les plus concernées..quel gachi

    et dire que le fil directeur de ton article est quasi-résumé ici: http://bit.ly/KiAXQM ..et que des millions de français ont du l'entendre, et plus triste encore..en rire..

    Répondre
    1. ArnaudP Auteur de l’article

      Merci Jérémy pour ton commentaire. J’avais oublié de te répondre ici alors que suite à ton commentaire, j’avais écrit l’article intitulé « impact de la société de consommation sur les relations sociales ».

      En tout cas, cela me fait plaisir de voir que je ne suis pas le seul (‘extraterrestre’) à me rendre compte de tout cela et que de plus en plus de gens commencent à se poser des questions et à faire des liens entre les différentes choses.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>